Les 10 images qui ont marqué l’année 2019

On ne vous servira pas la célèbre maxime qui veut qu'une image vaut mille mots. En attendant, certaines sont plus fortes que d'autres. Top 10 de celles qui ont marqué l'année. 

belgaimage-159125378-full

Première mondiale

Le 10 avril, une équipe internationale de scientifiques dévoilait la toute première image d’un trou noir. Débusqué au centre de la galaxie M87 (à environ 50 millions d’années-lumière de la Terre), le cliché historique a fait le tour d’internet en un temps record. Une avancée astrophysique majeure qui confirme ce que les spécialistes savaient déjà et conforte la théorie de la relativité générale d’Albert Einstein. Le cliché, où on ne voit d’ailleurs pas grand chose, a fait fantasmer le public et les médias pendant plusieurs jours.

Lire aussi : Concrètement, on en ressort quoi de ce trou noir ?

©Photonews

Notre-Dame brûle

Il s’agit probablement de l’un des événements les plus marquants de l’année. Le 15 avril, une partie de la cathédrale Notre-Dame de Paris part en fumée. L’incendie accidentel suscite l’émoi et un incroyable élan de générosité. Entre dons massifs et plans pour la reconstruire, les travaux de la cathédrale sont entre de bonnes mains. Reste que le lieu le plus visité d’Europe est toujours fermé et ce pour une durée indéterminée.

Lire aussi : Notre-Dame : le temps de la reconstruction

©Belga Images

La remontada phénoménale

Personne n’a oublié la soirée de folie qui s’est déroulée à Anfield le 7 mai dernier. Un scénario incroyable avec, pour acteur principal, Divock Origi. 79e minute de cette demi retour, Liverpool a déjà rattrapé son retard de trois buts sur le Barca. Autrement dit, celui qui marque passe en finale. Les Reds obtiennent un corner. Alors qu’Alexander-Arnold place le ballon puis s’en écarte pour laisser frapper Shaqiri, le regard de l’Anglais croise celui du Belge. Le reste appartient à l’histoire. 

Lire aussi : Barcelone a inventé la remontada, Liverpool l’a sublimée

Le live du Roi Baudouin

Le 17 juin, les fans du groupe Metallica s’entassaient par milliers devant la scène du stade Roi Baudouin. Lasers, flammes, reprise de Ça plane pour moi, l’indémodable groupe de métal a livré un concert de feu dont les spectateurs se rappelleront longtemps. Un live sold-out joué devant un public composé de fans de la première heure et de jeunes (voire très jeunes). Le 10 juillet, le même stade accueillait Rammstein pour un autre show impressionnant.

Lire aussi : Metallica électrise le stade Roi Baudouin

©Mathieu Gollinvaux

L’émoi du Rio Grande

Une poignée d’années après la photo du jeune Alan Kurdi, un autre cliché tout aussi déchirant a fait le tour du monde. On y voit deux corps, celui d’un homme et de son enfant de 23 mois, échoués le long du rivage du Rio Grande, leurs visages enfouis dans l’eau. Ce migrant et son bébé tentait de passer clandestinement du Mexique aux États-Unis le 26 juin. Le cliché a suscité un émoi international et lancé une énième fois le débat sur la politique anti-migration de Donald Trump et les pratiques du gouvernement mexicain.

Lire aussi : « C’est terrible que des gens doivent mourir devant un objectif pour qu’on s’y intéresse »

©Belga Images

Greta VS Donald

Invitée lors d’un sommet de l’ONU le 23 septembre, la jeune activiste Greta Thunberg a tenu un discours poignant relayé massivement sur les réseaux sociaux. Les larmes aux yeux, Greta Thunberg lâche « comment osez-vous ? Vous avez volé mes rêves et mon enfance avec vos paroles vides de sens« . Quelques heures plus tard, l’adolescente croise la route du président américain dans les couloirs des Nations unies. Son regarde en dit long.

Lire aussi : Le Time fait de Greta Thunberg sa personnalité de l’année

©Belga Images

Le Joker touristique

Le film de Todd Philips restera dans les annales du cinéma. De nombreuses scènes sont déjà devenues mythiques et le grimage du Joker est désormais le symbole de la révolte à travers le monde. Parmi les moments cultes du film, on retient particulièrement celui où Joaquin Phoenix descend une volée d’escaliers en dansant. Ces 132 marches new-yorkaises sont entre-temps devenues les plus célèbres de l’histoire de l’escalier. Depuis la sortie du film le 2 octobre, les touristes se bousculent dans le Bronx pour se prendre en photo et tenter de ressembler au Joker. Un lieu à donc éviter si vous n’aimez pas les bains de foule.

Lire aussi : Le Joker, le nouveau visage de la révolte?

©Joker

Le fun des animaux

Le 14 novembre, les Comedy Wildlife Photography Awards dévoilaient leurs photos d’animaux les plus drôles. Mais attention, les clichés n’ont pas pour unique vocation de faire sourire. Ces prix sont en réalité organisés pour alerter les consciences sur les dangers encourus par de nombreuses espèces sauvages. Le comité en charge de ce concours espère participer à leur conservation.

Lire aussi : La Belgique tue 26 millions d’animaux chaque mois

©Comedy Wildlife Photography Awards

Stop aux féminicides

Le 24 novembre, plus de 10.000 personnes défilaient à Bruxelles dans les rues de la capitale contre les violences faites aux femmes. Sur la place Poelaert, des dizaines de paires de chaussures rouges avaient été disposées en hommage aux femmes décédées. La veille, ils et elles étaient 10 fois plus à Paris. En Belgique, 23 femmes ont perdu la vie sous les coups de leur (ex)conjoint. La lutte contre les féminicides a marqué l’actualité 2019. Les associations sont plus que jamais déterminées à faire bouger le monde politique et demandent que la convention d’Istanbul soit enfin appliquée.

Lire aussi : Les chiffres inquiétants du féminicide en Belgique

©Belga Images

Où sont les femmes ?

Le chemin vers la parité des sexes est encore long. En témoigne cette photo prise lors d’un sommet des Nations unies où le nombre de femmes est quasi déplorable. Sur les trois rangées de dirigeants mondiaux, six sont des femmes (dont une cachée à moitié par un homme). Au premier rang, toute de beige vêtue, notre Première ministre, Sophie Wilmès. Fera-t-on plus égalitaire en 2020 ? Pas vraiment. Selon le dernier rapport du Forum économique mondial, il faudra encore 100 ans pour atteindre la parité dans le monde au rythme actuel. 

Lire aussi : Une première pour un Premier: l’interview de Sophie Wilmès

©Belga Images

Sur le même sujet
Plus d'actualité