Amnesty International: la flamme des droits humains

La rue gronde un peu partout à travers le monde. De quoi pousser Amnesty à thématiser son opération bougies annuelle -qui se tient chaque 10 décembre à l'occasion de la Journée Internationale des Droits de l’Homme- autour des formes actuelles d’indignation et de résistance. On les passe en revue.

belgaimage-158410284

L’affiche

Amnesty a commencé sa vente annuelle de bougies en surfant sur les nombreuses manifestations actuelles de par le monde. Le 10 décembre, diffusez sur les réseaux une photo de votre bougie allumée sous le hashtag #ProtestFromHome, accompagnée d’un message en faveur des droits humains.

Extinction Rebellion

belgaimage-156905289

L’action mondiale menée par le groupe au sablier a été réprimée un peu partout, cristallisant les tensions entre des citoyens se découvrant une âme d’activiste et les forces de l’ordre. On se souvient que la répression policière avait beaucoup fait parler chez nous au début du mois d’octobre.

Hong Kong

belgaimage-158427270

La population de Hong Kong se bat depuis le mois de juin pour préserver la démocratie et éloigner le spectre chinois. La violence s’intensifie et la police hongkongaise menace désormais de riposter à balles réelles. Pour Amnesty, il faut enquêter sur les tirs visant les manifestants.

Migrants naufragés

belgaimage-156618733

La flamme d’Amnesty est également l’occasion de montrer sa désapprobation face à certaines politiques. Notamment en ce qui concerne les migrants. Plusieurs ONG ont ainsi salué la décision du Parlement fédéral enjoignant la Belgique à participer à l’accord de Malte, qui organise le débarquement et la répartition entre les États membres de l’accueil des migrants naufragés en Méditerranée. Notre pays se cachait jusque-là derrière son état d’affaires courantes.

Peine de mort

belgaimage-157710012

Le 31 octobre, la veille de son investiture, Amnesty interpellait le président du Botswana, dernier pays d’Afrique australe à exécuter des condamnés. En 2018, le nombre d’exécutions dans le monde a été historiquement bas, mais les chiffres restent biaisés par le manque d’information provenant de Chine.

Femmes saoudiennes

belgaimage-113752071

En Arabie saoudite, la décision de considérer le féminisme, l’athéisme et l’homosexualité comme des “idées extrémistes” passibles de peines de prison et de flagellation a indigné Amnesty, qui rappelle que 13 militantes sont toujours derrière les barreaux pour avoir défendu le droit des femmes.

Liberté de la presse en Turquie

belgaimage-157989684

L’ONG condamne la Turquie pour sa répression des étudiants en faveur des droits des homosexuels. Elle rappelle aussi que la liberté de la presse y est régulièrement bafouée. Deux journalistes viennent ainsi d’écoper de 10 ans pour avoir prétendument aidé une organisation terroriste.

Sur le même sujet
Plus d'actualité