Pourquoi est-ce que Baby Yoda a envahi vos réseaux sociaux ?

Vous l'avez forcément vu passer en scrollant sur Facebook, Twitter ou Instagram. On vous explique pourquoi le personnage obsède tout le monde.

106256503-1574274174070yoda

 Des images d’un très jeune personnage de la même espèce que Yoda -qui illustrent très souvent un meme- pullulent sur les réseaux sociaux. L’origine de tous ces détournements est à chercher du côté d’une série qui a fait l’événement ces dernières semaines : The Mandalorian. Proposée par le nouveau service de streaming de Disney+, qui a été lancé aux États-Unis, aux Pays-Bas et au Canada, elle se déroule dans l’univers de Star Wars, cinq ans après les événements qui ont marqué le Retour du Jedi, et suit les aventures de Dyn Jarren, chasseur de primes de Mandalorian.

Avec ses grands yeux, dignes du chat Potté de Shrek, Baby Yoda a clairement volé la vedette du show. Clarifions toutefois un point : il ne s’agit pas du vrai Yoda, puisque la série se déroule après sa mort (à l’âge de 900 ans), mais bien d’un autre membre de sa « race ». Il n’est pas nommé dans The Mandalorian, au mieux il est appelé The Child, ce qui explique pourquoi le monde des Internet a décidé de l’affubler du surnom de Baby Yoda. Loin d’être un nouveau né, il aurait apparemment 50 ans et serait déjà capable de maîtriser La Force.

Pour coller au plus près de la réalité de Star Wars, les réalisateurs du show ont opté pour une marionnette pour représenter The Child, et non pas sur des images de synthèse. Ils avaient initialement testé les deux techniques pendant le tournage, pour voir laquelle serait la plus réaliste en post-prod, mais suite à un coup de gueule de l’acteur (et réalisateur) Werner Herzog qui tenait absolument que Baby Yoda soit représenté de manière « physique », c’est finalement la version animatronic qui a été retenue.

Une marionnette qui obsède

Extrêmement mignon, le personnage se trimballe en berceau flottant et a l’attitude d’un corgi en plein apprentissage de la vie, avec ses deux grandes oreilles frétillantes. Des dizaines d’articles de presse vantent ses mérites de manière tout à fait exagérée, à tel point qu’on suppute que le personnage de « Baby Yoda » ait les mêmes vertus euphorisantes que la marijuana. La preuve avec cet extrait d’un article de Vanity Fair « Le look de la marionnette marque le triomphe du design. L’intérieur de ses petites oreilles de lapin possède la couleur du crépuscule du plus beau jour de votre vie. Sa souple peau verte a la texture d’un pudding à la pistache, et ses insondables yeux noirs sont si dilatés qu’ils ne peuvent voir que la bonté dans chacun d’entre nous. »

Mais la folie de Baby Yoda ne s’arrête pas là : des dizaines de produits dérivés à son effigie ont envahi le marché (non-officiel), comme des peluches, des coques de smartphones, des tasses ou des figurines. Il sera très certainement la star des cadeaux de Noël. Ce qui démontre la véritable force de The Child : celle de rendre complètement obsessionnel.

Sur le même sujet
Plus d'actualité