La neige tombera-t-elle tout l’hiver?

Jusqu'à 20 centimètres de neige sont annoncés ce lundi soir et -20°C la nuit de mardi à mercredi. Ce qui ne laisse pas forcément présager un hiver rude et blanc. Cet épisode de froid éclair serait par contre un nouvel indicateur du réchauffement climatique.

belgaimage-158421510-full

Les médias n’ont cessé d’en parler tout le week-end. La neige est de retour en Belgique et, avec elle, les inquiétudes sur les routes. Pas partout, bien sûr. 10 centimètres ont été observés au-dessus de 400 mètres d’altitude à certains endroits dans l’est du pays. Ce qui est venu confirmer les prévisions de l’Institut royal météorologique de Belgique: « On attendait dans un premier temps des chutes de neige en Ardenne au-dessus de 500 m et de la neige fondante à plus basse altitude. Dans le courant de la nuit, la limite de neige devait descendre vers 400 mètres. Ce lundi, la neige continuera à s’accumuler au-dessus de 400 mètres, ailleurs les précipitations se transformeront graduellement en neige fondante. » Des conditions météo qui devraient se poursuivre jusqu’à demain, selon le prévisionniste Vincent Sclamender: « On devrait attendre les 20 centimètres en Haute Ardenne ce lundi en fin de journée. La neige devrait se calmer ce mardi. Par contre, il devrait faire très froid. On prédit des minima entre -10 et – 20 degrés Celsius dans la nuit de mardi à mercredi dans certaines régions. Les jours suivants devraient être plus doux et au-dessus de la barre du zéro. »

BELGAIMAGE

Cela laisse-t-il présager un hiver particulièrement rigoureux et blanc? « Difficile à dire, car les prévisions à long terme sont peu précises », répond l’expert. Certaines études le laissent tout de même penser. L’Université College of London a notamment publié une enquête « Prévisions de long terme de l’oscillation nord Atlantique ». La Belgique n’est pas directement concernée, mais sera forcément impactée par effet de ricochet. Ainsi, les chercheurs anglais estiment que les mois de janvier et février 2020 pourraient être les plus froids depuis 2013 et donc sous la moyenne des années 1981 à 2010. L’entreprise suisse Météonews prédit notamment pour l’Europe: « Décembre, le premier mois d’hiver, devrait être plutôt doux. Des chutes de neige relativement importantes sont même attendues. Ensuite, du classique en janvier tandis que février s’annonce beaucoup plus hivernal avec des chutes de neige fréquentes et abondantes et un ensoleillement faiblard. Des tendances fiables à ce jour à 60%. » 

La faute au réchauffement climatique?

Le fait que l’hiver européen et belge puisse être rude ne signifie aucunement que le réchauffement climatique n’est pas en cours. Bien au contraire! Une étude de l’UClouvain a notamment montré que les températures moyennes augmenteraient, selon les scénarios, entre 2,4 et 6,6 degrés Celsius en été d’ici 2080 et de 1,7 à 4,9 degrés Celsius en hiver. Vincent Sclamender termine: « Il y a bien un réchauffement climatique observé en Belgique et une hausse des températures annuelles depuis 150 ans. Mais cela n’indique pas forcément un temps plus sec et chaud. Ça implique des hivers avec des périodes de froid plus marquées, mais plus courtes. Bref, le réchauffement du climat n’empêche pas des basses températures et la neige. »

À noter pour cet hiver que lors de tombées de neige plus ou moins importantes, le Service public fédéral Intérieur active le numéro 1722 pour les urgences. Si une vie est en danger, le 112 reste à privilégier.

Sur le même sujet
Plus d'actualité