Pourquoi les likes ont disparu sur Instagram ?

Certains d'entre vous l'ont peut-être remarqué, mais le réseau social fait disparaître le compteur de likes en Belgique. Et c'est une bonne chose.

jakob-owens-wumb_ebrpjs-unsplash

Le réseau social avait annoncé sa volonté de masquer le nombre de personnes qui likent une photo. Après une phase de test dans certains pays, comme l’Australie, le Brésil et le Japon, le réseau social vient d’annoncer qu’il uniformisait cette nouvelle fonctionnalité aux utilisateurs de la planète entière. Ce qui explique pourquoi certains d’entre vous voient désormais « Aimé par untel et d’autres personnes » en lieu et place du traditionnel nombre de « J’aime ». Mais pourquoi cette idée folle ? Pour faire baisser la pression et stimuler la création.

Avec l’introduction des stories, les concepteurs du réseau social ont constaté que les utilisateurs postaient moins de photos natives, mais par contre osaient plus de choses du côté des contenus éphémères. Pour pallier à la timidité des « petits » instagrameurs, et leur éviter de se ronger les sangs s’ils n’obtenaient pas plus de 30 likes sur un cliché, le réseau social a donc décidé de masquer ses compteurs. Une manière de faire diminuer le « besoin de validation » et donc de s’éloigner de la gratification instantanée et de l’opinion des autres.

Est-ce que cela va relancer la création?

C’est une expérience intéressante à mener : à quel point les utilisateurs réagissent-ils davantage au chiffre affiché en dessous de nos images qu’aux images elles-mêmes ? À voir si cela va permettre de débrider les esprits et de relancer la machine à photos. Une chose est sûre, cela devrait enrayer les « copies » et les milliers de posts qui montrent un coucher de soleil ou des coupes de champagne qui s’entrechoquent. Donc concrètement, vous pourrez toujours voir le nombre de gens qui likent vos propres contenus, mais pas le chiffre des autres.

Mais si la nouvelle semble bonne pour les utilisateurs « confidentiels », elle est moyennement accueillie par les influenceurs, ceux qui vivent grâce à leurs followers et dont la valeur dépend précisément de leur nombre de « j’aime », ceux qui ont appris à convertir chaque petit cœur rouge en argent sonnant et trébuchant, et qui comptent désormais sur cela pour gagner leur vie? La réponse est complexe. Il sera en effet plus difficile de convaincre les marques de travailler avec eux, puisque leurs « performances » ne seront plus aussi évidentes.

Sur le même sujet
Plus d'actualité