« Ok, boomer » la réplique qui divise

Popularisée par les Millennials, la formule vise les personnes nées entre 1946 et le début des années 1960 et signerait la fin des relations cordiales entre les générations.

screen_shot_2018-01-06_at_8

Lors d’un discours au sujet de la crise climatique en Nouvelle-Zélande, la parlementaire Chloé Swarbrick, âgée de 25 ans, se fait interrompre par un confrère plus âgé. Sans ciller, elle lui rétorque deux mots, qui vont le faire taire instantanément « Ok, boomer ». La séquence fait très rapidement le tour du Web, reprise notamment par le New-York Times et CNN. Certains applaudissent sa sortie, d’autres parlent d’un coup bas. Mais qu’est-ce que cela signifie exactement ?

La phrase « Ok, boomer » est de plus en plus populaire chez les Millennials. Et pour cause, elle désigne la génération née entre 1946 et le début des années 1960, soit juste après la Seconde guerre mondiale, que l’on nomme les « baby boomers ». Une formule qui a été créée en réaction à la condescendance dont cette génération fait usage à l’encontre des 18-35 ans, lors des débats politiques par exemple. Des remarques acerbes qui vont du classique « Vous êtes trop jeunes pour savoir de quoi vous parlez » au plus imaginatif « Vous aussi, vous polluez énormément avec vos toasts aux avocats ». La principale cible de ces petites phrases acides ? Greta Thunberg, encore elle. Mais il s’agit également d’une réaction à de nombreux articles qui accusent les Millennials d’avoir ruiné l’économie, notamment celle du cinéma et de la musique, en popularisant des applications comme Netflix et Spotify.

Quand les générations ne se comprennent plus

Popularisée sur TikTok, une plate-forme de création de vidéos musicales, l’expression « Ok, boomer » s’emploie donc dès qu’une personne plus âgée use d’un cliché ou s’essaie à une comparaison entre deux situations, du type « À ton âge, j’avais déjà trois enfants, une maison et un chien. » Apparue en 2018, cette expression se répand très rapidement sur Twitter, notamment lorsqu’une personne de plus de 50 ans tente d’utiliser des expressions « jeunes » de manière maladroite.

Comme l’expliquait Shannon O’Connor au New York Times, la créatrice d’un tee-shirt « Ok, boomer », qui s’est vendu à plusieurs centaines d’exemplaires «Les générations plus âgées ont grandi avec une certaine mentalité et nous avons une perspective différente. Beaucoup d’entre eux ne croient pas au changement climatique ou ne pensent pas que les gens peuvent trouver un emploi avec des cheveux teints, et beaucoup sont têtus à ce point de vue. Les adolescents répondent simplement: ‘Ok, boomer.’ C’est comme, on va vous prouver le contraire, parce que le monde change. » C’est donc un cri de ralliement pour toute une génération qui en marre. Mais c’est aussi une phrase qui marque la fin des relations cordiales entre les générations : en résumant les personnes à leur date de naissance, elle clôt le débat. Est-ce vraiment ce dont le monde a besoin aujourd’hui ?

Sur le même sujet
Plus d'actualité