Déforestation: nos habitudes de consommation doivent-elles changer?

Les cultures de soja ne sont pas les seules responsables de la déforestation amazonienne.

belgaimage-155230472-full

Indirectement, les importations de bœuf et de cuir européens contribuent au saccage du poumon de la planète. En cause: l’utilisation de soja pour l’alimentation du bétail. Le bœuf est la troisième viande la plus consommée en Belgique. Le consommateur peut en réduire sa consommation et privilégier une viande issue d’un élevage local, extensif et biologique. Il peut aussi limiter les achats de vêtements, chaussures et accessoires en cuir et préférer des articles de seconde main.

En ce qui concerne l’huile de palme, utilisée dans la fabrication domestique de produits transformés alimentaires ou cosmétiques, la solution est de réduire sa consommation de produits transformés en cuisinant ses plats avec des produits locaux et de saison. Quant aux importations belges de cacao et produits chocolatés, elles proviennent pour près de la moitié de la production en Côte d’Ivoire. La Belgique est le cinquième exportateur mondial. Dans son quotidien, le consommateur doit privilégier le chocolat portant des labels de durabilité environnementale et sociale. Le problème est le même pour l’indispensable café dont le Brésil produit environ un tiers des importations belges (97.000 tonnes par an), suivi par le Vietnam (66.000 tonnes). Là, le consommateur n’a d’autres choix que de privilégier du café portant une certification sociale et environnementale reconnue. Pas de solution drastique non plus pour le marché du caoutchouc naturel (gants de chirurgien, fabrication de pneus….).  Notre dépendance restera donc une réalité…

Pour en savoir plus, lisez notre article « Rendre la Belgique moins dépendante ». Rendez-vous en librairie à partir de ce mercredi ou dès maintenant sur notre édition numérique, sur iPad/iPhone et Android.

Sur le même sujet
Plus d'actualité