Journée internationale du chat: comment celui-ci se moque de vous tranquillement au quotidien

Ce 8 août marque la journée internationale du chat. Vous êtes l'heureux propriétaire d'un félin ? Alors vous devez certainement être en train de le célébrer pendant que lui s'en bat les vibrisses.

animal-339400_1920

Vous n’êtes sûrement pas passé à côté du fait que nos amis les chats sont mis à l’honneur. Finalement, pour les amoureux de ces petits êtres un brin manipulateur, le 8 août n’est qu’une journée de plus pour lui dire qu’on l’aime et que notre vie serait triste sans lui (ou sans elle of course). Il n’empêche que, vous le vouliez ou non, votre chat se sert de vous. Quotidiennement et en toute impunité même. Alors oui ils sont beaux, doux, attachants, si mignons quand ils vous regardent avec de petites étoiles dans les yeux, mais il faut rester honnêtes : vous êtes à leur merci.

Si vous ne voulez pas prendre part aux nombreuses théories du complot selon lesquelles les chats domineront un jour le monde, acceptez tout de même ce qui va suivre. Une étude publiée par la revue Scientific Report en novembre dernier prouve qu’une majorité des chats domestiqués reconnaissent leur nom quand leur maître les appellent. Par contre, au contraire du chien, ceux-ci ne considèrent pas qu’il est important de répondre ou d’accourir. « Les chats sont aussi doués que les chiens pour apprendre des choses. Ils ne sont tout simplement pas aussi désireux de montrer à leurs propriétaires ce qu’ils ont appris« , explique John Bradshaw, biologiste à l’Université de Bristol, au Royaume-Uni, spécialisé dans les interactions homme-animal. Vous l’aurez peut-être déjà remarqué, quand vous l’appelez, votre animal de compagnie bouge la tête ou les oreilles pour vous signifier qu’il a entendu. Bien évidemment, cela ne veut pas dire que les chats comprennent ce que les humains racontent. Mais cela prouve tout de même qu’ils sont capables de faire la distinction entre les différents signaux sonores.

Vous êtes soumis

Par contre, le chat n’aura aucun problème, lui, à venir miauler pendant de (très) longues minutes et de façon (très) insistante pour que vous lui ouvriez la porte du jardin ou remplissiez sa gamelle de croquettes. Et ne tentez même pas de faire la sourde d’oreille. Il est plus fort que vous.

Attention, vous n’êtes pas au bout de votre peinre. Interviewé en 2016 par le magazine Géo, le scientifique Bertrand Deputte confirmait notre pressentiment: le chat est un opportuniste. « Certes, il sait être familier, mais il a ses limites. C’est-à-dire qu’il peut supporter la présence d’un autre animal (un humain par exemple) s’il y voit un intérêt pour son confort et sa nourriture. » Là où le chien mise tout sur une relation « investie » avec son maître, le chat le voit comme quelque chose qu’il possède, qu’il lui est utile. Le spécialiste en comportement social des animaux domestiques va plus loin: « le chat vit sa vie, et c’est lui qui décide de ce qu’il fait: dormir, déambuler, ronronner, manger. Il ne fait rien qui soit gênant pour nous, alors on ne ressent pas le besoin de “l’éduquer”. Il vient vers nous ou pas, il peut être avec nous à un instant donné, et nous quitter l’instant suivant… Il est là, tout simplement « . 

Bref, inutile de remuer éternellement le couteau dans la plaie. Votre chat vous utilise c’est un fait. Mais est-ce que vous pouvez vraiment lui en vouloir?

Sur le même sujet
Plus d'actualité