Une dangereuse bactérie résistante aux antibiotiques prolifère dans les hôpitaux européens

Selon une large et interpellante étude, une bactérie résistante aux antibiotiques serait en train d'investir les hôpitaux européens. Le nombre de victimes a été multiplié par six en huit ans.

belgaimage-66939129

La Klebsiella pneumoniae n’est pas votre amie. Classée parmi les douze agents pathogènes prioritaires par l’OMS, elle est assez puissante pour résister aux antibiotiques et se propage principalement dans les hôpitaux et les maisons de repos. Elle est particulièrement dangereuse lorsqu’elle est inhalée ou qu’elle pénètre dans le sang et attaque prioritairement les enfants, les personnes âgées et les patients immunodéprimés.

Cette bactérie inquiète les médecins depuis plusieurs années, et l’étude sortie fin juillet dans la revue scientifique Nature Microbiology n’aura pas tendance à les rassurer. Les chercheurs ont analysé 1700 génomes de la maladie récoltés chez des patients provenant de 244 hôpitaux à travers 32 pays européens et ont découvert que la bactérie a très fortement accéléré sa vitesse de propagation en Europe, faisant six fois plus de victimes en 2015 qu’en 2007 (2094 contre 341).

Cantonnée longtemps au continent africain, la Klebsiella pneumoniae (qui comme son nom l’indique provoque des pneumonies mais aussi des infections sanguines et des méningites) a aujourd’hui migré vers les hôpitaux européens. Des établissements qui sont invités par les auteurs de l’article à prendre la menace au sérieux, étant le lieu de prolifération privilégié de la bactérie. Les patients ayant transité par l’Asie du Sud-Est, l’Afrique du Nord ou l’Afrique subsaharienne sont donc susceptibles d’être placés en isolement et de subir un dépistage.

Sur le même sujet
Plus d'actualité