Le point sur l’affaire A$AP Rocky, toujours détenu en Suède

Le rappeur américain est toujours incarcéré en Suède. Donald Trump a bien essayé de le sortir de là mais l'artiste n'est pas au-dessus des lois. Et tant mieux. Par contre, ses conditions de détention posent question.

belgaimage-153227280

Quand on pense qu’on l’imaginait sorti pour Dour… Sous mandat d’arrêt en Suède depuis le 3 juillet, le rappeur A$AP Rocky n’entrevoit toujours pas le bout du tunnel. Et les multiples appels de Kanye West, Kim K et Donald Trump ne semblent rien y faire. Et pourtant, il était confiant le président américain. Le 20 juillet, il disait avoir eu « un très bon appel téléphonique avec le Premier ministre suédois Stefan Löfven qui a assuré que le citoyen américain ASAP Rocky serait traité équitablement », et était même prêt à payer la caution du rappeur. Mais six jours plus tard, Trump confie être « très déçu par le Premier ministre suédois Stefan Löfven, qui n’a pas pu agir. La Suède a laissé tomber notre communauté noire américaine. J’ai regardé les vidéos d’A$AP Rocky, il était suivi et harcelé par des fauteurs de troubles. » Bref, Donald Trump a découvert la séparation des pouvoirs et malgré ses tentatives d’ingérence, s’est rendu compte qu’il n’avait strictement aucun poids en ce qui concerne le sort d’A$AP Rocky en Suède. Et le rappeur américain peut s’inquiéter.

Hier jeudi, la justice suédoise a annoncé le renvoyer, avec deux membres de son crew, devant le tribunal pour violences et coups et blessures. L’artiste et son entourage basaient leur défense sur une situation de légitime défense, mais ils n’ont pas été entendus par le procureur en charge de l’instruction. Ils risquent aujourd’hui deux ans de prison et une belle amende. Ils devraient être fixés le 2 août, après trois jours d’audience qui débutent le 30 juillet.

Les faits

Le 30 juin, A$AP Rocky est pris dans une bagarre à Stockholm. Le média américain TMZ, spécialisé dans le buzz, dévoile une vidéo montrant le rappeur balancer ce qui semble être un fan au sol et le frapper. Pour se défendre, l’artiste répond par une autre vidéo, diffusée sur les réseaux sociaux, où il demande aux deux jeunes hommes qui termineront vraisemblablement roués de coups de le laisser tranquille. « Ces quelques drogués ne sont pas mes fans. On ne connaît pas ces mecs et on ne voulait pas d’embrouille, ils nous ont suivi dans la rue et ils frappaient les fesses de filles qui passaient. Laissez-moi tranquille » écrit-il en légende sur Instagram.

Ce qu’il se passe entre ces deux moments reste très flou, mais est apparemment assez grave pour que la justice suédoise décide de placer A$AP Rocky en détention, craignant une fuite du rappeur et de son entourage.

Des conditions de détention inhumaines ?

TMZ a également révélé sur son site les conditions « inhumaines » dans lesquelles serait détenu le rappeur américain. Il dormirait sur un tapis de yoga, ne recevrait qu’une pomme pour seule nourriture quotidienne, aurait un voisin de cellule mentalement dérangé qui taperait constamment sa tête contre les murs et laisserait ses excréments un peu partout, d’où des conditions d’hygiène déplorables. Toutes ses tentatives d’appels ont en outre été refusées et il a dû attendre plusieurs jours avant de recevoir la visite d’un représentant américain.

Mobilisation de masse

De nombreux artistes, de Kanye West à Justin Bieber en passant par Post Malone ou Nicky Minaj, se sont levés contre l’incarcération d’A$AP Rocky et ses conditions de détention. Mais les fans ont également décidé de prendre les choses en main. Une pétition en ligne a recueilli plus de 650 000 signatures en quelques jours, innondant Twitter des hastag #JusticeForRocky et #FreeA$APRockyASAP.

Des milliers de fans déçus par les nombreux concerts annulés depuis le début du mois de juillet. Celui qui s’est fait connaitre avec la compilation Live.Love.ASAP en 2011 a notamment dû laisser tomber ses prestations à Dour et à Tomorrowland. Et nul ne sait quand il remontra sur scène.

Sur le même sujet
Plus d'actualité