Quelles armes naturelles employer pour combattre les moustiques ?

Comme contre les vampires, l'ail fonctionne plutôt bien. De même que les clous (de girofle) ou un magazine Moustique enroulé à utiliser comme matraque.

adobestock_111872748

Par les chaleurs qui courent, la tentation sera grande d’aérer son appartement ou sa maison en laissant les portes et fenêtres grandes ouvertes une fois la nuit tombée. Prenez garde alors à ne pas laisser la lumière allumée, des invités non désirés pourraient discrètement s’infiltrer jusque sur votre taie d’oreiller : les moustiques. Selon un rapport réalisé auprès de 1.000 Belges par la société Vapona (marque antimoustique), 9 sur 10 sont piqués régulièrement par ces bestioles qui ont souvent le don de se manifester en bourdonnant dans nos oreilles au moment où nous nous endormons, histoire de jouer avec nos nerfs et de nous empêcher de dormir…

De fait, en période estivale, les moustiques sont les perturbateurs numéro un du sommeil pour 63 % des Belges, devant le ronflement (38 %) ou encore des voisins bruyants (37%). 20% de la population perdrait au moins une heure de sommeil quand il y a un moustique dans sa chambre, principalement les personnes habitant en ville. Selon l’étude, les citadins sont piqués près de 40 % de plus que ceux qui habitent en terrains ruraux… Voici quelques astuces naturelles pour que votre corps ne ressemble pas à une calculatrice de boutons rouges après une nuit agitée.

Ail, ça pique !

Comme tous les suceurs de sang nocturnes (vampires et compagnie), sachez que les moustiques n’apprécient pas l’ail. Une première astuce consiste donc à laisser macérer quelques gousses d’ail dans un bol d’eau chaude durant quelques heures. On recueille ensuite le liquide dans un vaporisateur et on en pulvérise le contenu près des portes et fenêtres pour faire office de répulsif. Et ça marche aussi pour atténuer le grattement des piqûres ! Frictionner une gousse sur le bouton quelques secondes apaise les démangeaisons. Il existe aussi certaines plantes aromatiques qui éloignent naturellement les moustiques (citronnelle, lavande aspic, géranium citronné, basilic, mélisse, menthe…). En en parsemant le jardin ou disposant des pots sur le balcon, on éloignera les volatiles. Ça fonctionne aussi en plantant des clous de girofle dans un agrume (citron ou orange) à déposer sur le bord de la fenêtre.

Plutôt que d’appliquer du répulsif chimique sur les parties du corps qui sont exposées, vous pouvez appliquer des mélanges d’huiles essentielles (citronnelle de Java, géranium rosat, basilic, eucalyptus citronné, lavande vraie, menthe poivrée). À éviter chez les femmes enceintes et les enfants de moins de 6 ans… Et si tous ces stratagèmes s’avèrent malgré tout inefficaces, il est toujours possible de se rendre en librairie pour acheter le magazine Moustique de cette semaine. Déposé sur la table de nuit après en avoir lu quelques pages pour vous endormir, il peut faire office d’arme létale et fatale pour les insectes homonymes une fois enroulé !

Sur le même sujet
Plus d'actualité