Sept chiffres sur la migration

Myria, le Centre fédéral Migration, vient de dévoiler son rapport annuel. Il donne un nouvel éclairage sur l'évolution du phénomène dans notre pays.

belgaimage-144479588-full

De conflits en traversées dangereuses, de décès en situations inacceptables en Belgique, les histoires humaines se multiplient ces dernières années tant en Europe que dans les pays d’Afrique. Ces situations amènent des mouvements de population que Myria a décortiqué. Pour rappel, ce centre possède trois missions légales: protéger les droits fondamentaux des étrangers, informer sur la nature et l’ampleur des flux migratoires et stimuler la lutte contre la traite et le trafic d’êtres humains. « Il est important d’approfondir notre connaissance de l’évolution naturelle de la population. Ces dernières années, Myria a tout mis en oeuvre pour contribuer à la clarification des chiffres sur l’acquisition de la nationalité, les visas humanitaires… », explique son directeur Koen Dewulf.

139.815 immigrations d’étrangers en 2017 en Belgique.

« Depuis le depuis des années 2000, la tendances globale est à la hausse », précise Sophie Vause, collaboratrice chez Myria. « Le rapport montre aussi 81.825 émigrations d’étrangers ».

18.048 personnes en provenance de Roumanie

« Dans le Top 15, on dégage plusieurs tendances importantes. Depuis leur entrée dans l’Europe, les personnes en provenance de Roumanie augmentent fortement. Elles ont même devancé les Français. On a constaté, par ailleurs, une diminution des Marocains depuis le durcissement du regroupement familial. Enfin, la croissance des ressortissants syriens est essentiellement composée de demandeurs d’asile, mais aussi des regroupements familiaux dans le cadre de la protection internationale », ajoute Sophie Vause.

36.129 nouveaux Belges en 2018

« On constate une hausse des demandes britanniques depuis le Brexit. Entre 2015-2017 elles ont été multipliées par 10 (de 132 à plus de 1380) . On note par ailleurs que la proportion de femmes diminue depuis quelques années. Elle est même inférieure à la moyenne européenne », ajoute Ina Vandenberghe, collaboratrice chez Myria

1/4 de demandes d’asile en plus

19.038 personnes ont demandé l’asile en Belgique en 2018. Un tiers de toutes les demandes d’asile provenaient de Syriens et de Palestiniens. « En moyenne, 52,5% des décisions sont positives. Cela montre bien le besoin de protection », ajoute Ina Vandenberghe.

Deux fois plus de régularisations ces 2 dernières années

« Elles ont presque doublé entre 2016 et 2018. Les Arméniens, les Kosovars et les Russes en particulier ont connu une forte augmentation ».

« 48% des premiers titres de séjours délivrés à des ressortissants de l’UE le sont pour des activités rémunérées »

C’est ce que nous explique Sophie Vause. Ce n’est évidemment pas la seule raison. En 2017, le regroupement familial a été à l’origine de 34% de l’ensemble des premiers titres de séjour délivrés aux étrangers ayant immigré en Belgique.

230.000 personnes en 2018

« Le nombre de travailleurs détachés et de prestataires de services indépendants en Belgique a, par exemple, doublé en dix ans. Les Roumains arrivent en tête: en 2017, leur nombre est 16 fois supérieur à celui de 2005 », expliquent les chercheurs Dries Lens et Ninke Mussche de l’Universiteit Antwerpen.

Sur le même sujet
Plus d'actualité