Quelle différence entre températures « ressenties » et réelles?

En ce début d’été, l’Europe s’apprête à subir des températures exceptionnelles. Demain sera la journée la plus chaude en Belgique (jusqu’à 34 degrés) et la France parle même de "chaleur ressentie" allant jusqu’à 50 degrés. Explications.

chuttersnap-654609-unsplash

La Belgique aura chaud cette semaine. Très chaud. 28 degrés à la mer, 32 dans le centre, 34 en Campine… mardi sera le jour le plus lourd cette semaine. La France s’est quant à elle mise en vigilance orange et s’apprête à faire face à des températures qui pourraient dépasser les 40°C. « C’est une canicule sans précédent de par sa précocité pour un mois de juin, et ce depuis 1947 », a déclaré à l’AFP Emmanuel Demaël, prévisionniste à Météo-France.

Un autre chiffre fait frémir nos voisins français: celui des « 50 degrés ressentis ». Quelle différence entre la température réelle et celle perçue par le corps humain? Tout est une question d’environnement et d’humidité. « On a des températures en mesures ‘sous-abris’, donc des températures protégées car c’est une référence qui nous permet de comparer les températures d’une station à une autre. Quand on est dans un milieu urbain, on a beaucoup de pierre, de béton, de macadam. Cela emmagasine de l’énergie et ça la restitue. On peut alors avoir localement des températures nettement au-dessus des températures ‘sous abris’. Et c’est là que c’est dangereux. Le record en France est de 44,1 degrés, mais sous abris. Localement, dans un endroit complètement bétonné, avec de la pierre, là vous pouvez avoir des températures au-dessus de 44 degrés », expliquait ce matin sur Europe 1 Emmanuel Bocrie.

La température ressentie dépend aussi du taux d’humidité. « Lorsqu’il y a beaucoup d’humidité dans l’air, la sueur ne s’évapore pas aussi rapidement. L’évaporation s’arrête même complètement lorsque l’humidité relative atteint 90%. Dans ce cas, la température du corps augmente et entraîne une sensation d’inconfort », indique La Chaîne Météo.

Comme lors de chaque vague de chaleur, les conseils classiques restent d’application: éviter l’effort physique, se protéger du soleil, s’hydrater suffisamment, éviter l’alcool et ne pas sortir entre 12 h et 15 h.

Sur le même sujet
Plus d'actualité