Uber: que se passe-t-il quand on a une mauvaise note en tant que client?

Basé sur le système classique de cotation par étoiles, les notes permettent aux conducteurs de la plateforme américaine de choisir les passagers qu'ils prennent en charge.

_99293128_ubergetty

La plupart des utilisateurs du service Uber l’ignorent, mais de la même manière que l’application pousse le client à attribuer une note au chauffeur, ce dernier donne aussi une cote à son passager. Et cette dernière peut avoir beaucoup d’influence sur votre parcours, comme nous l’ont expliqué plusieurs chauffeurs. Il ne s’agit donc pas d’un guide « officiel ». Un système qui rappelle fortement l’épisode « Chute libre » de Black Mirror, dans lequel chaque personne s’oblige à être extrêmement polie avec les autres pour être bien évaluée et afficher un profil « cinq étoiles ». Alors qu’est-ce que cela implique d’être mal noté dans la vraie vie? La réponse ici.

Entre 5 et 4.8 : Aucune difficulté à trouver un Uber, tous les chauffeurs seront prêts à se déplacer pour vous prendre en charge rapidement. Certaines grosse berlines (Uber Black), s’ils ne sont pas en course, également.

Entre 4.8 et 4.5 : Plus de temps d’attente à prévoir, vous n’êtes pas un client prioritaire, mais à priori vous n’aurez pas de problème à trouver un véhicule. La nuit, il se peut que vous deviez attendre un peu.

Entre 4.5 et 4.2 : C’est là que la situation se corse. La majorité des conducteurs Uber filtrent les utilisateurs en fonction de leurs notes. En dessous de 4.5, nombreux sont ceux qui vont zapper la course, d’autant plus si il y a une forte demande. À l’aéroport par exemple, votre temps d’attente pourrait être fortement rallongé.

Entre 4.2 et 4.0 : La majorité des chauffeurs vont refuser de vous prendre en charge, peu importe la situation et les conditions de circulation.

En dessous de 4.0 : Vous risquez de vous faire bannir de l’application pour une période de six mois.

Mais comment expliquer ces notes ? Certains chauffeurs, s’ils ont eu une expérience désagréable, peuvent choisir de mettre une étoile et ainsi ne plus retomber sur le dit client. C’est comme s’il était « banni » de leur répertoire. Sinon, cela varie. Mais les petits trajets sont parfois pénalisés ou encore les clients trop alcoolisés. Voici, pour l’exemple, le genre de critères que les conducteurs utilisent.
5 ☆ : Client à l’heure (moins de 2 minutes d’arrêt), course normale, politesse, pas de soucis
4 ☆ : Client qui ne dit pas bonjour, en retard (+ de 2 minutes d’attente) si il ne s’excuse pas du retard, ou qu’il oublie de remonter les vitres après sa course. Claquage de porte.
3 ☆ : Tout ce qui se passe en haut, plus le fait d’être en retard de plus de 3 minutes.
2 ☆ : Mauvaise foi, explique les chemins qu’il faut prendre, et retard de plus de 4 minutes.
1 ☆ : Si la course se passe mal, que le client cumule du retard, de l’impolitesse, les vitres non remontées, déchets laissés dans l’habitacle, etc.

Sur le même sujet
Plus d'actualité