Philippe Zdar, moitié du duo Cassius est mort

Alors que son groupe sort un nouvel album demain, le musicien français a fait une chute mortelle.

3fb8ae06-8db7-11e9-93e5-0c362d9ef0ff_web_

Choc du matin! Philippe Cerboneschi, 50 ans, plus connu sous le nom de Philippe Zdar, moitié du duo électro Cassius est mort. Un communiqué officiel évoque les circonstances de son décès:  « Il a fait une chute accidentelle, par la fenêtre d’un étage élevé d’un immeuble parisien . » Avec Hubert Blanc-Francart alias Boombass, fils du célèbre ingénieur du son Dominique Blanc-Francart, Zdar avait fondé Cassius qui, dès sa mise en orbite en 1998, place ses pions sur l’échiquier de la French touch – école bleu-blanc-rouge mixant house, funk, hip-hop et même les sonorités les plus stéréotypées du disco.

En cinq albums – le dernier, « Dreems » est paru la semaine dernière – et des sets aux quatre coins de la planète, Philippe Zdar avait porté la bonne parole du clubbing, hédonisme des années 2000 et révolution dans l’industrie musicale qui succombe à la dance music. Avant la célébrité et la belle vie fantasmée dans les plus hauts lieux de la fête internationale – d’Ibiza à Miami – Philippe Zdar et Hubert Blanc-Francart avait participé à la conception du son des premiers albums de MC.Solaar – autant dire des classiques du rap français.

Erudit de la house, magicien des fusions, homme orchestre et emblème d’une fête qui marquera son époque, Philippe Zdar était aussi signataire d’un des plus beaux albums de la French touch – « Pansoul » réalisé avec Etienne de Crécy (autre idole du mouvement français) sous le nom de Motorbass. A l’internationale clubbing, avec Cassius, il laisse des tubes comme « Toop toop » ou « Feeling For You » – démoniaques et irrésistibles.

Sur le même sujet
Plus d'actualité