« L’avocat des Diables » : séance plénière des matchs contre le Kazakhstan et l’Écosse

À l'issue de chaque rencontre qualificative pour l'Euro 2020, Moustique place les Diables Rouges sur le banc des accusés. Ont-ils vraiment tenu leur rang face au Kazakhstan et l'Écosse? La séance plénière est ouverte.

belgaimage-151157148

Le réquisitoire

Les victimes étaient faibles, presque sans défense. Respectivement 116e et 44e équipes au classement Fifa, le Kazakhstan et l’Écosse n’étaient, sur papier, pas en mesure d’offrir une grande résistance aux Diables Rouges. Cela s’est vu sur le terrain. Avec un nouveau 6 sur 6 engrangé, la Belgique occupe la première place du groupe I des qualifications. Elle ne possède en revanche ni la meilleure attaque, ni la meilleure différence de buts, détrônée par les tsars russes qui ont atomisé – c’est tendance en ce moment avec la série Chernobyl (qui se déroule en ex-URSS) – les amateurs de Saint-Marin 9-0 et ont porté leur goal-average à +12 (contre +10 pour nous).

Certes la Belgique n’a pas encore affronté le micro-Etat, et on met notre main à couper que l’addition sera aussi salée lors du prochain déplacement des troupes le 6 septembre prochain. Mais, devant leur public par deux fois, on peut regretter que les hommes de Roberto Martinez n’aient pas davantage chargé les valises de leurs visiteurs de buts encaissés. Contrairement à l’Allemagne, par exemple, qui a balayé l’Estonie (96e nation Fifa) 8-0 hier, les Diables ne semblent jamais vouloir ridiculiser leur adversaire et établir des records de buts inscrits. Ils en ont pourtant la capacité et, sur les dernières rencontres (surtout face à l’Écosse) ils ont parfois semblé un peu suffisants dans le dernier geste. Trop gentils les Diables?

Belga Images

Roberto Martinez – Belga Images

La défense

3 – 0, fois deux. Les Diables Rouges se sont acquittés de leurs derniers devoirs avant les vacances avec sérieux et abnégation. Pour des joueurs qui ont parfois accumulés plus de 50 matchs cette saison (on pense notamment à Toby Alderweireld) dans la foulée d’une Coupe du monde 2018 éprouvante physiquement et émotionnellement, la performance mérite d’être saluée. Les guerriers peuvent à présent profiter d’un repos bien mérité.

On pourrait regretter qu’Eden Hazard n’ait pas inscrit son petit but pour fêter son transfert record au Real Madrid et ponctuer un magnifique exercice réalisé avec Chelsea, mais l’important était ailleurs. Niveau satisfaction, on mettre en évidence Timothy Castagne qui – comme son capitaine – a ouvert son compteur but en équipe national face au Kazakhstan. Le défenseur de l’Atalanta Bergame offre une véritable solution de rechange à Thomas Meunier – titularisé face à l’Écosse -, qui nous avait tant manqué l’an dernier lors de cette fameuse demi-finale à Saint-Petersbourg… Sur le couloir d’en face, Thorgan Hazard a définitivement gagné sa place dans le 11 des Diables et on gage qu’il gagnera encore en expérience la saison prochaine aux côtés d’Axel Wistel au Borussia Dortmund. Les deux « pistons » des Diables sont les deux grandes satisfactions de ces rencontres qualificatives.

Belga Images

Timothy Castagne – Belga Images

Verdict

Malgré la retraite internationale de Marouane Fellaini et une arrière-garde vieillissante (30 ans pour Alderweireld, 32 pour Jan Vertonghen et 33 pour Vincent Kompany qui devra parvenir à garder son niveau à Anderlecht la saison prochaine), la Belgique se présentera peut-être mieux armée et plus mature à l’Euro 2020 qu’elle ne l’était à la Coupe du monde l’an dernier. La qualification pour la prochaine compétition n’a jamais posé question, elle pourrait être actée encore plus rapidement qu’on ne le pensait. Et c’est d’autant plus réjouissant quand on voit que certains concurrents n’ont pas la tâche aussi facile (on pense bien sûr à la France, au coude à coude avec la Turquie et l’Islande dans le groupe H, avec 9 points chacun).

À un an du coup d’envoi de l’Euro 2020, de nombreux Diables vont être confrontés à un choix important cet été : partir vers un nouveau club, ou se battre pour garder/récupérer leur place au sein de leur formation. Le marché des transferts risque d’être très animé côté belge, et les vacances ne seront peut-être finalement pas si reposantes que ça pour certains joueurs. Espérons qu’ils prendront tous la bonne décision pour faire le plein de confiance et attaquer la prochaine compétition le couteau entre les dents.

Belga Images

Sur le même sujet
Plus d'actualité