Le football, le sport qui booste le plus la confiance en elles des jeunes filles

Une étude de l'UEFA démontre les bienfaits du football sur la santé psychologique des joueuses. Un moyen pour l'organisation européenne d'appuyer sa volonté de faire du foot le sport numéro 1 des jeunes filles.

©Belga

Lancement de la Coupe du monde féminine la plus médiatisée de l’Hitstoire oblige, focus sur une étude qui pourrait pousser chaque petite fille à taper dans un ballon et rêver de devenir la prochaine Alex Morgan, ou simplement s’éclater sur des terrains amateurs. Selon une étude de l’UEFA menée en collaboration avec l’Université de Birmingham, le football serait le sport qui a le plus d’impact sur la santé psychologique et émotionnelle des jeunes femmes. « Cette étude a évalué les répercussions que le football a sur la confiance en soi, l’estime de soi, le bien-être, le sentiment de cohésion, la motivation et les compétences de base pour la vie, et elle a comparé ces résultats à ceux d’autres sports populaires », explique l’UEFA.

Plus de 4000 joueuses de toute l’Europe ont été interrogées et il en ressort que 80% d’entre elles confient avoir davantage confiance en elles grâce au sentiment d’appartenance à une équipe de foot. Un taux légèrement au-dessus des autres sports. La différence est encore plus marquée lorsqu’il s’agit d’oublier ce que les autres pensent d’elles. Elles sont 54% à ne plus s’en préoccuper grâce au football, contre 41% des filles pratiquant une autre activité sportive. Les joueuses entre 13 et 17 ans sont particulièrement sensibles à cette montée d’estime personnelle via le foot.

L’Allemande Nadine Kessler, élue meilleure joueuse en 2014, estime que cette étude « montre que les filles qui jouent au football ont davantage confiance en elles que les autres filles. En me basant sur mon expérience, je ne pourrai jamais assez souligner à quel point cet aspect est important quand on grandit. Je suis convaincue qu’on peut modifier la perception du football féminin et en faire une discipline cool pour les filles. »

L’UEFA confie vouloir voir le football devenir le sport le plus pratiqué par les jeunes européennes d’ici 2022. Si l’on n’en est pas encore là, le foot féminin a néanmoins nettement progressé dans de nombreux pays d’Europe et le nombre d’affiliées a explosé en Belgique, passant de 20 à 40.000 en cinq ans.

Sur le même sujet
Plus d'actualité