« Générations solidaires » : la solidarité a de l’avenir

Initié par nos confrères des Éditions de l'Avenir, "Générations solidaires" accompagne et soutient des projets citoyens inspirants. Qui sont les lauréat(e)s cette année? Focus en quelques chiffres.

36383600_2194089060806411_1306227158191964160_o

126 : Lancé fin 2018, l’appel à projet a permis à 126 initiatives citoyennes (dont 103 éligibles) de sortir de l’ombre.

10 projets finalistes ont été retenus par le jury indépendant mis en place par la Fondation Roi Baudouin, partenaire de l’initiative. 

20.000 euros : Lors de la cérémonie de remise de Prix du 6 juin à Namur, trois lauréats ont reçu le ‘Prix Générations solidaires’ (10.000 euros), le ‘Prix Coup de pouce’ et le ‘Prix Coup de cœur’ (5.000 chacun).

2017 : Cette année marquait la 3ème édition de « Générations solidaires », lancée en 2017 dans la mouvance du plaidoyer humaniste et écologique Demain (réalisé par Mélanie Laurent et Cyril Dion).

20.928 : les projets retenus ont été soumis à un vote du public. Du 23 avril au 19 mai, plus de 20.000 personnes ont donné leur préférence, guidant le choix d’un jury indépendant pour désigner les lauréats.

Le point final 

Active dans la jeunesse, l’action sociale et le logement, l’asbl Racynes remporte le premier prix. Elle se dotera d’un vélobus multiplaces pour son école de devoirs à Oupeye (région liégeoise). Celui-ci permettra d’organiser des ramassages scolaires dans les écoles environnantes. Il pourra aussi être utilisé pour véhiculer des personnes fréquentant l’épicerie sociale et le restaurant social de l’asbl et participera à créer une dynamique positive et solidaire dans une entité marquée par une forte précarité.

Installée début 2018 sur un terrain de 40 ares au cœur de Tournai, La Pépinière est un projet citoyen de partages autour de l’autonomie alimentaire pour créer du lien social. Potagers en libre-service, « grainothèque », permaculture et jardin didactique pour enfants de 5 à 12 ans, l’initiative tournaisienne permet de redécouvrir la nature et la transmission de savoirs liés à l’alimentation. Elle remporte le prix « coup de pouce », tandis que les Bruxellois de Singa Passions reçoivent le « coup de coeur ». Cette asbl crée du lien, des espaces de rencontre entre des primo-arrivants (réfugiés, demandeurs d’asile) et des habitants locaux, de tous âges, afin de développer leur réseau social, d’améliorer la pratique de la langue et la connaissance de l’environnement local.

Sur le même sujet
Plus d'actualité