« Plan climat »: les citoyens ont la parole

Le gouvernement lance ce mardi une consultation publique en ligne sur le Plan National Énergie Climat (PNEC). Les Belges ont jusqu'au 15 juillet pour s'exprimer sur les engagements pris par les autorités du pays en matière d'écologie. À vous de jouer ! 

Belga Images

Fin 2018, la Belgique a soumis son projet de Plan national intégré Énergie-Climat (PNEC) pour la période 2021-2030 à la Commission européenne. Ce projet de plan définit les grandes lignes de la transition vers un système énergétique durable, fiable et financièrement abordable. Il définit des objectifs et des mesures concrètes sur cinq thématiques clés couvrant les cinq dimensions de l’Union européenne de l’énergie : la décarbonisation (réduction des émissions de gaz à effet de serre et développement des énergies renouvelables), la sécurité d’approvisionnement, le marché intérieur, l’efficacité énergétique et enfin la recherche, l’innovation et la compétitivité.

Et à partir de ce mardi et jusqu’au 15 juillet, les citoyens ont l’occasion de définir en partie les contours de la politique qui sera menée en Belgique ! Une consultation publique en ligne permet à qui le veut de faire connaître ses propositions, ses remarques et ses points de vue sur les engagements pris par les différentes autorités du pays dans le PNEC. Après avoir introduit votre adresse de courrier électronique, vous recevrez un e-mail contenant un lien vers le questionnaire en ligne. Il faut compter entre 10 et 15 minutes pour le remplir. À la fin du questionnaire, vous disposez d’un champ de texte libre dans lequel vous pouvez ajouter des commentaires (max. 3000 mots).

La consultation fait suite à une requête de la Commission européenne, qui a demandé à tous les États membres d’interroger leur population sur leur plan climat respectif. Pour la WWF, citée dans De Morgen, « tout indique que le gouvernement préfère que le moins de personnes possible se penchent sur ce plan climat« , selon sa porte-parole, Julie Vandenberghe. « L’Europe s’attend à une large consultation publique, mais qu’obtenons-nous? Un simple questionnaire qui sera publié sur un site web pendant l’été, sans aucune publicité. » 

Du côté de Marie-Christine Marghem, on indique que la population a été informée via Internet, Twitter et la presse. Le cabinet de la ministre a précisé que deux à trois semaines seront nécessaires pour traiter l’ensemble des questions ouvertes et fermées, après le 15 juillet, date de clôture de la consultation. Les résultats seront communiqués ultérieurement.

Le texte définitif du Plan national Énergie Climat doit être soumis à la Commission européenne fin 2019. Sur la base des plans nationaux, celle-ci suivra les progrès réalisés en vue d’atteindre les objectifs en matière de climat et d’énergie pour 2030 et évaluera la nécessité de formuler des recommandations pouvant déboucher sur des mesures supplémentaires à adopter.

https://plannationalenergieclimat.be/

Belga Images

Sur le même sujet
Plus d'actualité