Donner son identifiant Facebook pour entrer aux USA? On ne like pas

Afin de "garantir la sécurité intérieure" des États-Unis, tous les voyageurs devront bientôt fournir aux douaniers leurs identifiants sur les réseaux sociaux. Et tant pis pour le respect de la vie privée.

belgaimage-148279735

Vous n’êtes pas partisan de la politique menée par Donald Trump et vous le faites régulièrement savoir à votre cercle d’amis et/ou vos followers sur les réseaux sociaux ? Cela pourrait bientôt vous coûter cher. Et pourquoi pas votre prochain voyage au pays de l’Oncle Sam?

Les ressortissants étrangers qui veulent obtenir un visa pour les USA devront bientôt renseigner leurs comptes sur les réseaux sociaux, leurs numéros de téléphone et leurs adresses e-mail, a annoncé dimanche le département d’État (ministère américain des Affaires étrangères). « Le ministère a adapté son formulaire de demande de visas, pour obtenir des informations complémentaires de la part des demandeurs« , a-t-il expliqué dans un communiqué relayé par l’agence Belga.

La mesure – annoncée en 2017 – devra permettre de « mieux identifier ceux qui demandent un visa pour entrer aux États-Unis afin notamment de garantir la sécurité intérieure« , a précisé le ministère. Jusqu’à présent, les comptes de médias sociaux, les adresses de courrier électronique et les numéros de téléphone n’étaient requis que pour les candidats devant faire l’objet d’un examen plus approfondi, tels que des personnes s’étant rendues dans des zones contrôlées par des organisations terroristes. Chaque année, quelque 65.000 candidats étaient concernés. Désormais, la mesure s’appliquera aux 15 millions de voyageurs qui, annuellement, demandent un visa…

Avant les révélations d’Edward Snowden (juin 2013), la NSA se cachait bien d’exercer une surveillance mondiale d’internet, des téléphones portables et autres moyens de communication. Voilà qui a maintenant le mérite d’être clair! Ce n’était donc plus suffisant de déclarer sur l’honneur ne pas avoir « été impliqué dans des activités d’espionnage, de génocide, de terrorisme » ou « ne pas avoir fait partie des alliés de l’Allemagne nazie pendant la seconde guerre mondiale » sur le formulaire d’autorisation de voyage aux Etats-Unis (ESTA) ? Visiblement non…

Belga Images

Sur le même sujet
Plus d'actualité