Theresa May démissionne

Elle quittera ses fonctions le 7 juin prochain

belgaimage-150276900

Après une révolte du Cabinet contre son dernier plan concernant le Brexit et les attentes d’un désastre aux urnes des élections européennes, Theresa May vient d’annoncer sa démission. Le Premier ministre a rencontré le chef du parti conservateur de l’arrière-ban, Sir Graham Brady, à 9 heures aujourd’hui pour discuter de son avenir. Un avenir qui est désormais scellé. Elle sera toujours en poste lors de la visite au Royaume-Uni du président américain Donald Trump, du 3 au 5 juin.

S’exprimant devant le 10 Downing Street, elle a révélé qu’elle démissionnerait le 7 juin au poste de chef du parti conservateur. “Depuis que j’ai franchi la porte du 10 Downing Street en tant que Premier ministre, je me suis efforcée de faire du Royaume-Uni un pays qui travaille non seulement pour les privilégiés, mais pour tous, et pour honorer le résultat du référendum. J’ai fait de mon mieux pour organiser le Brexit  » a-t-elle déclaré, même si elle n’a pas réussi à le faire. Notre politique est peut-être sous pression, mais il y a tellement de bonnes choses dans ce pays. » Elle a ensuite déclaré que c’était l’honneur de sa vie d’avoir pu assumer le poste de Premier ministre, tout en retenant ses larmes à la fin de sa déclaration alors qu’elle disait avoir servi le pays qu’elle aime.

Le départ de Theresa May survient après trois ans de bras de fer avec le Brexiters au sujet de la nature des relations avec l’Union européenne qu’ils seraient prêts à accepter. Des discussions qui se sont très largement compliquées après qu’elle ait perdu sa majorité aux élections générales de 2017, après avoir mené ce qui était largement considéré comme une campagne désastreuse, promettant un «leadership fort et stable dans l’intérêt national».

belgaimage-150276921

Sur le même sujet
Plus d'actualité