Fausse bonne idée: top 3 des clips de campagne qui n’auraient pas dû exister

À quelques jours des élections, les partis redoublent d'efforts et d'originalité pour tenter de convaincre. Malheureusement, certains poussent le mauvais goût un pas trop loin.

capture_4

Qui dit période électorale dit bad buzz. L’un n’allant généralement pas sans l’autre. Le MR a frappé un grand coup il y a quelques semaines avec une vidéo douteuse mettant en scène la candidate Sabine Laruelle qui affirmait qu’Ecolo avait pour projet de taxer la viande. Une fake news qui s’est répandue à grande vitesse sur les réseaux sociaux et qui a décrédibilisé le parti. Entre clips musicaux, graphisme ancestral et storytelling foireux, palmarès des perles de cette campagne qui touche (enfin) à sa fin.

La liste Destexhe

Depuis deux jours, le parti de l’ancien MR, Alain Destexhe, a mis les bouchées doubles en termes de communication. Peut-être légèrement à tort. Mercredi matin, le président de la liste publiait une affiche sur laquelle trois des candidates posaient d’abord en burkinis, ensuite en maillots de bain. L’idée : rappeler que voter Ecolo revenait à autoriser le burkini alors que la Liste Destexhe prônait davantage le deux pièces. Un tract « maladroit » oscillant entre misogynie et racisme.

Jeudi, le parti décide de ne pas s’arrêter en si bon chemin et publie une vidéo de l’ensemble de la Liste reprenant un morceau du célèbre duo de rappeurs français, Big Flo et Oli (qui n’ont rien demandé à personne et qui ne seraient peut-être pas forcément partisans des idées véhiculées par le parti d’Alain Destexhe). Résultat : une assemblée façon We are the world (comme le note Karim Fadoul, journaliste à la RTBF), des mouvements de caméra à foison, des plans peu raccord, des paroles presque alarmistes et un tout qui manque légèrement de professionnalisme.

Et l’histoire ne s’arrête pas là puisque, quelques heures après la parution de la vidéo, Big Flo et Oli ont réagi en demandant de « supprimer cette merde« . Leur voeu a même été exaucé puisque le clip de campagne a effectivement été retiré, mais reste visible sur Facebook. 

Les jeunes cdH du Brabant wallon

Tout le monde s’accorde pour dire que ça partait d’une bonne intention, mais que le clip est très maladroit. Deux membres des Jeunes cdH du Brabant wallon, Mathieu Wautier et Aurore Heuse, ont publié mi-mai une vidéo dans laquelle ils dénoncent les abandons des animaux, notamment lors des départs en vacances. On y voit la jeune femme, mimant un chien, tenue en laisse par son collègue qui lui lance un « allez sale clebs avance » des plus gênants. Sans surprise, le clip a suscité la polémique suite aux commentaires de nombreux internautes qui ont estimé le scénario de mauvais goût. Les deux Jeunes ont été contraint de supprimer la vidéo des réseaux sociaux suite au tollé.

Ariane de Lobkowicz, candidate DéFI

Aucun scandale ici, même pas de bad buzz. Beaucoup de bonne volonté même. Pourtant, la vidéo de présentation de cette jeune candidate DéFI au Parlement bruxellois reste pour le moins gênante. Le tout commence sur un graphisme digne du début des années 2000 et se prolonge sur une voix off quelque peu larmoyante. L’idée n’est, en soi, pas mauvaise, mais le résultat est tiré par les cheveux et, encore une fois, ressemble plus à un film souvenirs de vacances plutôt qu’un clip de campagne électorale.

Sur le même sujet
Plus d'actualité