Un spot féministe pour lancer la Coupe du Monde

La Coupe du monde féminine de football, ce sera sans la Belgique. Les Red Flames ne sont pas parvenues à se qualifier pour le tournoi qui aura lieu du 7 juin au 7 juillet en France. Sur les réseaux sociaux, la compétition a déjà commencé.

belgaimage-148420346-full

C’est l’équipe allemande qui a lancé les hostilités, avec un spot publicitaire(sponsorisé par Commerzbank) qu’on pourrait qualifier de féministe. Interpellante, la capsule de 90 secondes envoie la balle là où ça fait mal : la méconnaissance (voir le désintérêt) du grand public pour la version féminine du sport le plus populaire du monde. “Tu sais comment je m’appelle ?… Et moi ?… C’est bien ce que je pensais”, déclarent des joueuses de la DFB (Deutscher Fußball-Bund), interpellant directement le spectateur. “Nous jouons pour un pays qui ne connaît même pas nos noms”, assène de son côté la sélectionneuse allemande Martina Voss-Tecklenburg en voix off. “Pourtant, nous avons été trois fois championnes d’Europe, pas vrai ? Raté, la bonne réponse était huit fois.

Le spot rappelle ensuite que les footballeuses étaient d’abord considérées comme des femmes et non comme des athlètes par le passé. Cela doit cesser ! « Lorsque nous avons remporté notre premier titre, on nous a offert un service à thé”, rappelle avec ironie Martina Voss-Tecklenburg. C’est en effet ce qui s’est produit la première fois que la sélection allemande – également deux fois championne du monde – a remporté le championnat d’Europe en 1989. La vidéo égrène ensuite divers clichés sexistes : “les femmes sont juste bonnes à avoir des enfants”, voir un match féminin “c’est comme regarder des amateurs en slow motion”… « Vous savez quoi ? On n’a pas besoin de coucougnettes. On a de belles queues-de-cheval.” BIM.

Les autres équipes en lice apprécieront certainement le message. Dans une société qui commence doucement à remettre en cause ses fondements patriarcales, cette coupe du monde féminine arrive à point nommé pour braquer la lumière sur ces athlètes en manque de reconnaissance. Non le foot n’est pas qu’une affaire d’hommes. De plus en plus de monde semble l’avoir compris : 770 000 billets ont déjà trouvé preneur (1,3 millions sont proposés à la vente, pour un total de 52 rencontres). Un bel engouement qui laisse espérer des stades généreusement garnis au cours des matchs. Envie vous aussi d’en faire partie ? Vous pouvez acheter vos tickets ici. Après tout, la France, ce n’est pas très loin…

belga images

Sur le même sujet
Plus d'actualité