Maxime Legrand: « Malgré mon coming out, rien n’est facile au quotidien »

Quelques mois après avoir mis fin à sa carrière de footballeur, Maxime Legrand a décidé d'évoquer son homosexualité dans une vidéo. Une libération. On lui a laissé carte blanche en ce jour de Belgian Pride.

moustique_carteblanche_maximelegrand_web

Il a été footballeur professionnel pendant douze ans, notamment au Wallonia Walhain et au R.J. Wavre. Douze années où Maxime Legrand a caché son homosexualité. Pour le bien de sa carrière, il s’est barricadé derrière une carapace et a essuyé tous les sous-entendus.
 
« L’homosexualité est présente depuis toujours. C’est vrai que les choses évoluent avec les années. Mais pouvons-nous dire que ça évolue positivement? Cela dépend un peu de comment on voit les choses, comment on les vit et comment on les interprète. J’ai évolué dans un milieu difficile, celui du football, je me suis battu car c’était une passion. Je ne m’intéressais pas à la vie personnelle des autres pour qu’on ne s’intéresse pas à la mienne. J’ai décidé de quitter ce milieu suite à des problèmes de santé. Une hernie discale au genoux. Dans la foulée, j’ai trouvé qu’il était normal, et même nécessaire de révéler mon homosexualité. C’était ce milieu qui m’empêchait de le dire. Je n’avais pas de référent, il y a des stars dans ce milieu qui sont homosexuelles, mais elles se taisent. Avec du recul, aujourd’hui je peux dire que je regrette vraiment de ne pas avoir pu l’assumer plus tôt.
 
Malgré le fait que j’ai fait mon coming out, rien n’est facile au quotidien. Il faut rester prudent, méfiant. Les mentalités doivent encore évoluer et pour certains, complètement changer. Mais c’est extrêmement difficile à faire. Je n’ai pas de remède miracle. Il y aura toujours des gens réticents. Je l’ai fait pour moi, pour vivre ma vie. Je n’ai pas cherché à me demander qu’est ce que les autres allaient penser vu que j’avais quitté le football. Je le vis bien. C’est un soulagement, qui vivra verra… »

Sur le même sujet
Plus d'actualité