La série Lucifer ressuscite sur Netflix

Les fans ont gagné! Après avoir été enterré par Fox, Lucifer ressuscite sur Netflix, pour une quatrième saison raccourcie.

38a32c22-7575-11e9-9853-e6f498881e29_web_

Le changement majeur lié au nouveau support se manifeste dans la durée. Dix épisodes plutôt que vingt-deux sur la chaîne préférée de Trump. Ils ont également été mis en ligne en une fournée, rompant avec le rythme hebdomadaire. Détail technique? Pas vraiment. À observer la transition, l’on réalise combien ce mode de consommation a une incidence sur la construction de la série. Si le rythme une enquête/un épisode est conservé, le format condensé permet de travailler davantage la toile de fond, la trame générale de l’histoire du Diable en vacances sur terre.

En interview sur Spoiler TV, Joe Henderson et Ildy Modrovich (les chefs d’orchestre) confiaient: “Nous nous sommes beaucoup reposés sur les cliffhangers à la fin de chaque épisode, en nous sentant libres d’amorcer quelque chose lors de l’épisode 2, sans offrir de réponse avant l’épisode 8. Dès lors, la série gagne en profondeur et en émotion, tout comme les personnages, qui sortent de leurs interactions un peu figées par les habitudes. Le surnaturel prend plus de place (et c’est bien, on est quand même là pour ça), les crises existentielles touchent même les protagonistes secondaires (Amenadiel, et même la démone Maz). On s’attendait à ce que le passage sur la plateforme permette des audaces que les showrunners ne s’étaient jamais permises, chastes téléspectateurs de Fox obligent. On se calme: l’ADN ne change pas. Le sexe et l’érotisme restent dans le domaine de la suggestion. Tom Ellis (Lucifer) et Lauren German (Chloe) gardent leur mystère. Et vont devoir faire face à la nature de Lucifer et au retour d’Ève (celle d’Adam), son premier amour. La saison 5 est confirmée… Comme la place de Lucifer parmi les soaps romantiques, pas novateurs mais efficaces. – H.D.

Sur le même sujet
Plus d'actualité