Une initiative provocante qui vous donne les numéros de cinq ministres

Un collectif d'artistes a placardé des affiches provocatrices, proposant aux citoyens de laisser un message à cinq ministres du gouvernement Michel et de profiter de leurs surprenantes boites vocales.

©Bristol

« Merci et au revoir ». Les citoyens bruxellois sont invités depuis ce matin à contacter les messageries de différents ministres de l’ancien gouvernement Michel pour leur dire tout ce qu’ils pensent de leur politique lors de feue cette législature. Des affiches, imaginées par le collectif d’artistes Bristol, ont fleuri un peu partout dans la capitale, présentant le Premier et quatre de ses ministres dans des situations provoquées par les mesures qu’ils ont mises en place ces cinq dernières années. On retrouve ainsi Marie-Christine Marghem, ministre de l’Environnement, armée d’un masque à gaz au cœur d’un monde apocalyptique, Theo Francken en déporté, Charles Michel émargeant au CPAS, Koen Geens derrière les barreaux et Maggie De Block sous intraveineuse dans un hôpital surpeuplé.

Un moyen de souligner le décalage entre les politiques et la population. « Quand un homme/femme politique qui gagne très bien sa vie, qui n’a jamais connu la pauvreté et l’exclusion sociale, décide d’effectuer un blocage des salaires et un saut d’index, tout le monde sait qu’il/elle ne sera jamais affecté(e), lâche Camille, porte-parole du mouvement. Est-ce que les mesures seraient les mêmes si eux-mêmes étaient les premières victimes de ces politiques ? Je ne pense pas. »

Provocantes boites vocales

Sous les dessins trône un numéro proposant aux citoyens de laisser un message sur ce qui est présenté comme les messageries de ces ministres. Si l’on a d’abord cru à un piratage, il s’agit en réalité de faux numéros créés pour l’occasion. L’initiative reste ludique et provocante, à l’image des présentations de chaque ministre sur les boites vocales. « Pour dénoncer un migrant en situation illégale, appuyez sur 1. Pour enfermer des familles en centre fermé, appuyez sur 2. Pour enrichir vos amis en vendant des visas humanitaires, appuyez sur 3 » peut-on notamment entendre en « appelant » l’ex-secrétaire d’Etat à l’asile et à la migration Theo Francken. « Il est particulièrement consternant que la majorité des mesures prises par ce gouvernement impacte les plus fragilisés de notre société et que l’impact négatif qu’elles peuvent entraîner sur nos vies ne soit jamais vraiment considéré, explique Camille. Il est temps de dire « merci et au revoir' » à ce gouvernement et se mobiliser pour ne plus jamais avoir cela ».

Right(s) Now

Chaque message se conclut par un alibi des ministres pour éviter de participer à la manifestation « Right(s) Now » de ce dimanche 12 mai. « La politique menée sous cette législature est à des années-lumière de ce qu’il faut faire pour répondre à l’urgence climatique et sociale. Il est urgent d’opérer un changement de cap radical. C’est la raison pour laquelle nous appelons l’ensemble des acteurs artistiques, mais aussi les citoyens, à se mobiliser le 12 mai pour la dernière marche pour le climat et la justice sociale avant les élections. »

En fonction du nombre de messages laissés par les citoyens mécontents de la politique du gouvernement Michel, le collectif pourrait compiler les meilleures interventions et les publier en fin de campagne.

Sur le même sujet
Plus d'actualité