« Les Écolos veulent taxer la viande »: quand le MR tombe dans le jeu des fake news

À deux semaines des élections, le MR passe à une autre phase de sa campagne : l'attaque. Le tout sur fond de fake news. Pas très loyal.

©Vidéo MR

« Avec les Verts, toujours plus cher. » « Au vert j’espère, je préfère le bleu je veux. » Mardi après-midi, le parti de Charles Michel publie une vidéo longue d’une minute dix sur ses réseaux sociaux. Dès les premières secondes le but est clair : attaquer les écologistes et leur volonté de taxer la viande. Le scenario est simple, Frédérique se rend tout naturellement chez son boucher Patrick pour se renseigner sur le prix au kilo du steak d’aloyau. Bon commerçant, le cher Patrick lui répond, mais la met en garde : « Profitez-en car ce sera bientôt beaucoup plus cher« . Le reste du clip tourne autour du fait que les Écolos ont pour ambition de taxer la viande. Heureusement pour les citoyens, le MR s’engage à tout faire pour que ça n’arrive jamais tout en promettant d’aller vers une agriculture « créative, innovante et encore plus respectueuse de l’environnement et de la biodiversité » .

Dernière protagoniste de la vidéo, Sabine Laruelle, ancienne ministre de l’Économie et de l’Agriculture et actuelle candidate MR qui s’attelle à rassurer les agriculteurs. Sauf que le souci, c’est qu’Écolo ne fait jamais mention dans son programme d’une quelconque taxation par rapport à la viande. Bienvenu au pays des fake news.

Déjà, la vidéo ressemble à un très (très) mauvais épisode de Plus belle la vie et sonne presque faux. De grands gestes théâtraux, des discours récités par cœur, des citoyens alarmistes qui feignent l’énervement. En toile de fond, le pathos des agriculteurs qui risquent la faillite si la mesure venait vraiment par être adoptée. Mais passons. Le réel problème réside dans le fait que le MR tombe tristement dans la désinformation que le Premier ministre avait pourtant promis de combattre et même de mettre le budget pour.

Ce que disent les programmes

Dans le programme des Verts, rien ne fait mention d’une quelconque taxe sur la viande. Ce qui est vrai, c’est que le parti souhaite soutenir les produits biologiques en diminuant leur coût et lutter contre les scandales sanitaires tels que ceux liés à Veviba ou au Fipronil. Comme on peut le lire sur le site du parti : « L’objectif doit être la qualité. Et pas la quantité, qui se fait généralement au détriment des professionnels du secteur, de la santé des consommateurs, mais aussi de leur portefeuille. Nous proposons une TVA 0% pour tout produit non transformé certifié bio« . Sur les ondes de La Première ce matin, Alain Maron, tête de liste Écolo pour le Parlement bruxellois, rappelait les volontés de son parti : « On encourage de plus en plus à consommer moins de viande et à la consommer mieux. Mais taxer la viande ne figure pas dans le programme. Il n’y a pas de raison qu’elle soit plus chère. On veut par exemple des ‘veggie day’ dans les cantines scolaires ou des choses comme ça, ça c’est vrai.« 

L’attaque du MR serait-elle dès lors appuyée sur le programme des Groen ? Non plus… « Tous les animaux méritent une bonne protection (…) Nous encourageons les alternatives à la viande et encourageons la recherche d’alternatives aux sources de protéine.« . Aucune trace donc d’une quelconque taxe sur le produit. Plutôt que de se rétracter et de reconnaître son erreur, le MR persiste et signe. Pour le parti réformateur, Écolo affirme dans son programme vouloir taxer les produits polluants. Vrai. Donc la viande. Faux. « Tous les produits peuvent être considérés comme polluant, même un vélo« , tacle Alain Maron. Le MR s’enfonce et parle de « décryptage » des propositions des Verts. Il ne ferait que simplement lire entre les lignes. Ambitieux. Joint par la RTBF, le directeur de la communication du MR, Christophe Cordier, rappelle que Kristof Calvo (Groen) parlait de « coût vérité » de la viande sur le plateau de C’est pas tous les jours dimanche sur RTL. Certes, mais toujours pas de taxation sur la viande.

Real bad buzz

Au regard des derniers sondages, le MR aurait-il peur au point de tomber dans le redoutable piège des fake news ? Sur les réseaux sociaux comme dans les médias, plusieurs partis ont souligné le danger de jouer sur la désinformation. Certains sont plus cinglants. Pascal Devos, directeur de la communication d’Écolo, parle de « méthodes de Donald Trump« . Pour Zakia Khattabi, coprésidente du parti, « la campagne du MR est une insulte à l’intelligence« .

La guerre semble désormais déclarée entre les deux partis. En réaction, les Verts publiait mercredi matin une liste de huit promesses non tenues par le MR depuis 2014. Ce qui est certain, c’est que ce bad buzz du parti de Charles Michel ne risque pas de redorer son blason ni de reconquérir la confiance des électeurs.

Sur le même sujet
Plus d'actualité