Dix emballages de produits qui n’auraient jamais dû exister

Selon l’ONU, environ 5 000 milliards de sacs en plastique sont consommés chaque année dans le monde, soit presque 10 millions par minute.

plastik-moni

Les tortues, les dauphins, les phoques et les baleines sont des victimes bien documentées d’une pollution plastique devenue hors de contrôle. 100 000 mammifères marins meurent chaque année à cause de l’ingestion de déchets, tout comme un million d’oiseaux de mer selon l’Unesco, qui suffoquent tous les ans pour la même raison. Un fléau planétaire qui impacte directement la vie sauvage, mais aussi celle des hommes.

Pourtant, chaque jour, un milliard de pailles à usage uniques sont encore jetées à la poubelles. Chaque année, 89 milliards de bouteilles d’eau sont vendues dans les rayons des supermarchés… Des chiffres qui donnent le tournis. Certains pays, comme la Belgique, tentent de prendre des mesures pour enrayer cette pollution. Ce qui n’empêche pas que certains produits sur-emballés (et complètement absurdes) se retrouvent encore dans les rayons des supermarchés. Une manière d’alimenter le vortex de déchets d’1,6 million de km², soit environ trois fois la surface de la France, qui flotte entre le Japon et les Etats-Unis ? Petit topo de ces aberrations.

Des oeufs au plat pré-cuits

Des mandarines pré-découpées

Des oeufs durs emballés individuellement

La peau de la banane, ça ne suffisait pas?

Des avocats pré-découpés

Des noix de coco très protégées

Des tranches de pain sous vide

Des oranges désarmées

Vive les ampoules économiques

On ne sait jamais

Sur le même sujet
Plus d'actualité