Alexandria Ocasio-Cortez explique en 7 minutes comment nous pouvons sauver la planète

Dans un court métrage illustré par l'artiste Molly Crabapple, la jeune femme politique américaine imagine la reprise du Sénat par les démocrates, la défaite du président Donald Trump à la Maison-Blanche en 2020 et le début de la "Décennie du Green New Deal".

aoc

« Et si on décidait de se lancer ? Et si décidait de changer radicalement de cap et de sauver à la fois notre habitat et nous-mêmes ? Et si on faisait un Green New Deal ? À quoi ressemblerait dès lors l’avenir ? » C’est à partir de cette série de suppositions qu’est née la vidéo « A Message From the Future With Alexandria Ocasio-Cortez », diffusée mercredi sur le site internet de The Intercept

Cela fait des mois qu’Alexandria Ocasio-Cortez (surnommée AOC), la plus jeune élue de l’histoire américaine à la Chambre des Représentants, a fait du Green New Deal son cheval de bataille. Inspiré du New Deal lancé en 1933 par le président Roosevelt pour sortir les États-Unis de la Grande Dépression, l’objectif du Green New Deal est de lancer un énorme plan d’investissement permettant d’organiser la sortie des énergies fossiles, de réduire les émissions de carbone du pays à zéro d’ici dix ans et de transformer complètement l’économie américaine. Il implique donc d’accroître l’utilisation des énergies renouvelables (éolienne, solaire et stockage des batteries) tout en éliminant progressivement les combustibles fossiles dans les secteurs de l’électricité, des transports et de l’industrie. Tout un programme…

Or, pour le moment, aucun Sénateur n’a voté la proposition. On reproche notamment au Parti Démocrate de ne pas avoir assez chiffré ce plan, jugé trop ambitieux. Le président Donald Trump a de son côté promis de tout faire pour s’y opposer, s’en moquant allègrement avec ses compatriotes Républicains. « Le jour où il n’y aura plus de vent, vous n’aurez plus d’électricité! », déclarait-il, hilare, début mars. Il y a quelques semaines, le Sénat, sous contrôle républicain, refusait de débattre de la résolution, après qu’un sénateur républicain ait prononcé un discours de quatorze minutes pour se moquer du Green New Deal, en illustrant ses propos à l’aide d’images de Ronald Reagan sur un vélociraptor, de Luke Skywalker et d’Aquaman

Sensible aux propositions politiques d’AOC, la journaliste et activiste canadienne Naomi Klein estime qu’il faut mobiliser les artistes pour faire avancer le débat et concrétiser le Green New Deal. « La plupart des formes artistiques ne coûtent pas grand chose en carbone et la production culturelle a joué un rôle absolument central durant le New Deal des années 1930 », écrit-elle dans un article expliquant la genèse de la vidéo. Pour concrétiser son projet, elle fait appel à Molly Crabapple, illustratrice, autrice et réalisatrice engagée, connue notamment pour sa vidéo aux millions de vues avec Jay-Z sur la guerre contre la drogue. Crabapple voulait intégrer AOC dans le projet, à la joie de Klein qui suggère d’adapter un article de The Intercept publié en décembre dernier et qui imaginait l’année 2043, après l’adoption (et le succès) du Green New Deal.

Dessine moi un futur…

Dans cette vidéo magistralement illustrée en peinture, AOC commence par y raconter les débuts de la prise de conscience climatique, lorsque dans les années 1970, les scientifiques commencent à mettre en garde contre la réalité croissante du changement climatique. La députée y parle ensuite d’un avenir spéculatif où les États-Unis ont considérablement réduit leurs émissions de CO2. Dans ce scénario imaginé, les Démocrates reprennent la Chambre des Représentants, puis le Sénat, puis la Maison Blanche en 2020. Ils lancent la décennie du Green New Deal (« une vague de législations ayant donné le coup d’envoi de notre transformation sociale et écologique pour sauver la planète“), décarbonent l’économie et atteignent l’objectif des 100% d’énergies renouvelables. Ils installent aussi la sécurité sociale (Medicare) pour tous, et le « Federal Jobs Guarantee ». Les métiers destinés aux soins de la personne et à l’enseignement sont revalorisés. « En s’engageant pour des droits universels comme l’accès pour tous à la santé et à un travail ayant du sens, nous avons cessé d’avoir peur du futur, peur les uns des autres, et nous avons trouvé notre but commun », explique la représentante. « C’était le genre d’ambition dont nous avions besoin », ajoute-t-elle. AOC imagine aussi l’histoire d’une jeune fille qui finit par suivre ses propres traces au Congrès.« Nous pouvons être ce que nous avons le courage de voir“, conclut-elle.

Ocasio-Cortez a fait la promotion de cette vidéo sur Twitter, où elle explique que le Green New Deal « est notre plan pour un monde et un avenir pour lequel il vaut la peine que l’on se batte ».

Sur le même sujet
Plus d'actualité