« Et combien tu gagnes avec tes vidéos? »: quand la télé manque de respect aux youtubeurs

Dans une nouvelle vidéo, le Français Cyprien tacle les émissions de télévision qui traitent des youtubeurs avec un flagrant manque de sérieux. En filigrane, la star du web offre une lecture du fossé qui s'est creusé entre internet et la télé, entre jeunes et "vieux".

belgaimage-142580759

« On va parler d’un truc… » Dans une vidéo publiée lundi sur sa chaîne YouTube et sobrement intitulée « La télé doit arrêter ça« , Cyprien a tenu à faire une mise au point à ses 13 millions d’abonnés, et non pas 12.000 comme l’avait annoncé il y a quelques jours Télé-Matin (France 2) au cours d’une émission… Visiblement très remonté, le youtubeur fait part de son ras-le-bol quant au manque sérieux accordé par la télévision en général aux métiers du web. « Je me fiche des chiffres. Mais ça montre le sérieux porté par la télévision aux youtubeurs. Ça témoigne d’un « balécouillisme » ambiant dans les médias. On mérite pas un peu de sérieux ? Les chiffres sont faux, on affiche n’importe quoi et surtout, on se demande qui sont les plus riches ? Ne parlons que d’argent ! » 

Selon le vidéaste, les médias télévisées font systématiquement le parallèle entre youtubeur et argent à chaque émission où le sujet est abordé. Et c’est épuisant. Dans sa vidéo, Cyprien analyse trois autres séquences d’émissions au cours desquelles les animateurs se trompent ou se méprennent à son sujet. Après la récente séquence de Télé-Matin, le youtubeur remonte en 2014, un soir où il était invité par Thierry Ardisson sur le plateau de Salut les Terriens. « Une émission qui a attiré nombre de youtubeurs, ce qui est pas mal. Mais dans quel but ? » fait-il mine de s’interroger la star du web. L’animateur amorce sa séquence en annonçant que son invité cumule 100 millions de vues sur YouTube. Il en était en réalité déjà à 500 millions. Cyprien relève gentiment l’erreur… mais se fait couper au montage ! « Tu auras 100 millions de vues Cyprien, OK? Et si t’as quelque-chose à dire, on te coupe au montage mon petit pote ! C’est la télévision ici. On n’est pas là pour rigoler à faire des petites vidéos pour internet dans ta chambre« , ironise la star du web.

Un peu plus tard en cours d’émission, Cyprien explique le système de monétisation de vidéos qui lui permet d’être rétribué. L’animateur rebondit en lui demandant : « Ça vous fait quoi, 5.000 à 10.000 euros par mois ?« . À nouveau la question de l’argent. Le Youtubeur répond que ça lui donne de quoi vivre, mais que le plus important c’est l’indépendance. « Des propos toujours d’actualité aujourd’hui. Oui je gagne de l’argent, et je peux le réinvestir dans des court-métrages, des sketchs, ça m’ouvre des opportunités. »

« Business-man du web »

En 2015, Squeezie et Cyprien sont invités dans feu le Grand-Journal. « Vous allez voir quelque-chose qui témoigne grandement du sérieux porté par la télévision aux youtubeurs et à ce qu’on crée… », prévient le Français. Une gamine de moins de 10 ans prend la place de l’animatrice pour interroger les deux amis. Parmi sa liste questions : « Tu gagnes beaucoup d’argent avec ton travail bizarre ?« . Hurlement du youtubeur. « Soyons clair. Si une émission comme celle-là invite un humoriste, un acteur ou une autre personnalité de la télévision, personne ne lui demandera combien il gagne. Je comprends que ce soit nouveau pour de nombreuses personnes et qu’il faut un référentiel. Mais à un moment il faut être plus curieux que ça… On continue à faire de nouvelles vidéos et de nouveaux projets tout au long de l’année, c’est que oui on en vit non ? » fulmine Cyprien qui s’excuse d’être « échauffé ».

Le youtubeur revient enfin sur un dernière extrait d’un reportage qui lui est consacrée datant de 2014. Harry Roselmack est à la présentation de l’émission et lance la séquence en déclarant : « ‘Et vous allez découvrir derrière l’humoriste un peu potache un vrai business-man du web.’ J’ai l’impression que le lancement a été écrit avant-même le tournage du reportage parce que je ne parle jamais de business« , regrette le vidéaste. « Je ne suis pas un business-man du web. Mon vrai métier, c’est des réunions d’écriture, de la préparation, du tournage, du montage… Je cherche pas à être riche en faisant ça. On me pose encore et toujours la même question, et je répondrai toujours que je suis indépendant et que je fais ce métier parce qu’il me permet d’être créatif. » 

Après avoir ironisé sur la conclusion du reportage (« Cyprien gagnerait entre 5.000 et 10.000 euros par mois mais impossible d’en savoir plus. Pourtant nous aimerions vraiment avoir sa fiche de paie et d’imposition« ), le youtubeur termine sa vidéo en espérant qu’il y ait plus de gens qui prennent ça au sérieux. Bon joueur, il a épinglé en commentaire que « Les chroniqueurs de Télématin sont revenus sur l’erreur dans une nouvelle émission, merci à eux ! C’est important de respecter ça. » Souhaitons que la télé de papa respecte elle aussi davantage les créateurs du web, adulés par les jeunes. C’est aussi une manière de respecter les nouvelles générations qui ne s’emparent pratiquement plus d’une télécommande.

Sur le même sujet
Plus d'actualité