Dix choses à savoir sur l’affaire Maddie, sujet d’un documentaire Netflix

La disparition de Madeleine McCann est au centre d’une série captivante sur Netflix. Vrai espoir ou simple coup médiatique ?

© Belga Image

Netflix contre McCann

Malgré l’opposition de la famille mais avec sa collaboration partielle – certaines séquences sont exposées par la voix de la maman -, la nouvelle série Netflix La disparition de Maddie McCann expose les faits, l’enquête et les nombreux rebondissements de cette affaire judiciaire irrésolue. 

En cours

L’appel à témoignages du Scotland Yard britannique et de la Policia Judiciaria portugaise diffusé avant le générique met l’accent sur la motivation apparente de la production: la recherche de la vérité. Avec ses 140 millions d’abonnés, Netflix est sans doute le plus puissant média pour diffuser un “avis de recherche”. 

Disparition “transcendante”

L’affaire Maddie, disparue le 3 mai 2007 à l’âge de 3 ans, est un cas de “disparition transcendante”. C’est-à-dire que ses circonstances sont telles qu’elle impacte émotionnellement  le maximum de personnes dans le monde. 

Impact planétaire

Un repas d’été dans un club de vacances pris à une centaine de mètres des chambres à coucher surveillées toutes les demi-heures à tour de rôle par les parents, voilà le contexte – partagé par de nombreux parents dans le monde – qui explique la portée planétaire de ce fait divers.

“Maddie”: artificielle

Le terme “Maddie” est une création journalistique. Ce surnom n’a jamais été utilisé ni par les parents ni par la famille McCann. Mais est plus facile à mettre en pages à la une d’un tabloïd.

Affaire d’État

Les parents de Madeleine, un couple de médecins, vont faire jouer toutes leurs connexions sociales pour que la presse britannique s’empare du sujet. Et feront appel à un bureau de relations publiques. Très rapidement, c’est toute la Grande-Bretagne – du Premier ministre à Richard Branson – qui se mobilise.

Guerre des polices

La pression politique et diplomatique est telle qu’une véritable guerre des polices virtuelle aura lieu entre les forces de l’ordre anglaises et portugaises, avec de bien tristes insultes par médias interposés.

14 millions

Plus de 14 millions d’euros ont été dépensés pour l’enquête par le Portugal et la Grande-Bretagne. Par ailleurs, douze jours après sa disparition, les parents McCann ont créé un fonds pour financer la recherche  de leur fille. En moins d’un an, ce fonds a reçu plus de  2 millions d’euros en donations.

Procès en série

L’enquête menée par l’inspecteur en chef Gonçalo Amaral a pointé la responsabilité des parents dans un potentiel maquillage d’un accident domestique en un kidnapping. Éloigné de l’enquête, Gonçalo Amaral a écrit un livre sur l’affaire qui fut l’objet d’un procès intenté par les McCann. Procès perdu en appel.

Procès par Twitter

L’affaire Maddie a donné lieu, selon de nombreux observateurs, à l’explosion de l’importance médiatique de Twitter qui existait, à l’époque, depuis seulement une année. Dix ans après les faits,  le hashtag #McCann produisait encore 100 tweets par heure.

Sur le même sujet
Plus d'actualité