« Nous sommes le climat »: on a lu le livre d’Anuna De Wever et Kyra Gantois

Anuna De Wever et Kyra Gantois viennent de sortir leur livre intitulé Nous sommes le climat. A travers la plume de l’écrivain flamand Jeroen Olyslaegers, les deux jeunes activistes s’adressent aux politiciens, aux générations précédentes et à la génération actuelle. Une lettre à tous.

Belga images

Anuna De Wever et Kyra Gantois sont les visages d’une nouvelle génération qui se révolte. Chaque jeudi (sauf cette semaine compte tenu de la grève mondiale pour le climat de ce vendredi), avec des milliers d’autres étudiants, elles quittent l’école et sortent manifester dans l’espoir de faire comprendre qu’il faut sauver la planète. Les deux filles originaires de Mortsel, en province d’Anvers, ont profité de leur notoriété naissante pour coucher leur message sur papier. Résultat, une lettre ouverte de 64 pages divisée en trois grandes parties.

Anuna et Kyra s’attaquent d’abord au plus gros morceau : les politiciens et décideurs. Hors de question d’y aller par quatre chemins. Dès les premières phrases, elles annoncent la couleur : « Notre question est tout simplement de savoir si vous prenez la science au sérieux ». Soutenues par près de 300 scientifiques, qui se sont joints à leur mouvement, elles ne comprennent pas comment on peut se voiler la face. « On a rendu notre terre malade ». A base de questions, parfois redondantes, elles appuient là où ça fait mal dans le seul et unique but de faire passer leur message : « Le vrai problème, c’est le climat ».

La faute aux vieux ?

Une deuxième partie est consacrée à leurs parents et grands-parents. Eux aussi, ont été nombreux à se rendre dans les rues lors des récentes différentes manifestations. Mais « pourquoi n’êtes-vous pas sortis plus tôt ? » Anuna et Kyra leur reprochent de déplacer le problème, de le faire passer aux générations suivantes. Mais elles insistent, on commence à le comprendre. C’est maintenant qu’il faut agir : « soyez actifs, venez dans les rues avec nous, soutenez-nous ».

Anuna et Kyra s’adressent enfin à la génération actuelle. Aux jeunes, avec qui elles se retrouvent tous les jeudis, elles demandent de continuer, de ne pas baisser les bras. Elles invitent ceux qui ne sont pas encore ralliés à leur cause, à réfléchir et à se poser les bonnes questions. Mais elles se rendent aussi compte que tout le monde ne peut pas se permettre de penser au climat. « Beaucoup ont du mal financièrement. Le climat est le dernier de leurs soucis », leur explique une enseignante dans l’enseignement professionnel. En tant que « jeunes privilégiées », Anuna et Kyra se sentent obligées de prendre leur responsabilité, aussi pour ces jeunes-là.

Un livre plein d’espoir, mais aussi de naïveté. Naïveté qu’elles assument pleinement et qu’elles définissent comme une force.

Wij zijn het klimaat. Een brief aan iedereen. Anuna De Wever & Kyra Gantois, rédigé par Jeroen Olyslaegers. De Bezige Bij. 64 p.

Disponible en version française au mois de mai.

De Bezige Bij

Sur le même sujet
Plus d'actualité