USA: des tornades en avance sur le calendrier?

Dimanche, une vingtaine de personnes ont été tuées en Alabama (USA) par une série de violentes tornades. Le phénomène est commun dans cet État du Sud, mais la période un peu moins...

Belga

La Belgique est en ce moment-même secouée par le passage de la tempête Freya en provenance de l’Ouest. Des rafales de vents jusqu’à 100km/h ont provoqué de nombreux retards de trains, des chutes de branches sur les voiries et contraint les autorités locales à fermer les parcs publics… Divers services de secours indiquent par ailleurs que le numéro 1722, à solliciter en cas d’interventions non-urgentes, a été activé.

De l’autre côté de l’Atlantique, un phénomène météorologique autrement plus violent a dévasté hier l’Alabama. L’État du Sud des USA a été frappé par une série de tornades particulièrement violentes accompagnée de vents de 218 à 266 km/h, causant la mort d’une vingtaine de personnes.

Une ou plusieurs tornades ?

« Notre bilan atteint désormais malheureusement 23 morts« , a déclaré Jay Jones, le shérif du comté de Lee situé dans l’est de l’Alabama à la frontière avec la Géorgie. Il a aussi fait état de plusieurs personnes portées disparues et d’autres hospitalisées avec des « blessures très graves« . Le shérif n’a évoqué qu’une seule tornade, mais les services météorologiques ont indiqué qu’il y en avait eu plusieurs. Selon la chaîne CNN, ce sont deux tornades qui ont frappé le comté de Lee simultanément, tandis « qu’au moins une dizaine » au total ont été recensées en Alabama et en Géorgie dans la journée de dimanche.

Le président Donald Trump a adressé ses condoléances aux personnes affectées. « Les tornades et les orages ont été vraiment violents et il pourrait y en avoir d’autres. Aux familles et aux amis des victimes, et aux blessés, que Dieu vous bénisse tous! » a-t-il tweeté. 

Tornado Alley

Même si aucun endroit n’est totalement épargné par le phénomène aux États-Unis, les tornades sont beaucoup plus fréquentes et intenses dans les Grandes Plaines américaines, une région coincée entre les montagnes Rocheuses et les Monts Appalaches où les conditions sont très favorables à leur formation.

Belga

La zone la plus frappée des États-Unis a été baptisée la Tornado Alley, un « couloir » s’étendant du nord au sud du territoire et regroupant une quinzaine d’États américains, depuis l’Illinois jusqu’au et Texas et à la Floride. Au cœur de cette zone, les normes de construction sont plus strictes qu’ailleurs, exigeant des toits renforcés et des liaisons plus sûres entre le bâtiment et ses fondations. L’Alabama est le neuvième territoire le plus frappé selon le National Climatic Data Center.

En avance sur le calendrier ?

Les services météorologiques avaient lancé une alerte à la tornade pour la zone concernée plus tôt dimanche. « METTEZ-VOUS A L’ABRI MAINTENANT! Descendez dans une cave ou allez dans une pièce intérieure d’un bâtiment solide. Évitez les fenêtres« , avaient-ils recommandé. Particulièrement fréquentes aux États-Unis, les tornades sont encore difficile à prévoir avec précision et font encore l’objet de recherches scientifiques.

C’est à partir du printemps que les tornades se manifestent, avec un pic pendant l’été et une chute croissante au début de l’automne. Techniquement parlant cependant, les grandes plaines centrales peuvent être considérées comme étant dans la tornado alley presque toute l’année, puisque c’est là que les changements rapides de température sont les plus communs. Si, en Alabama, les tornades dominicales étaient « précoces », elles ne sont pas exceptionnelles.

Sur le même sujet
Plus d'actualité