Est-ce qu’un «passager mystère» a vraiment réussi à passer les contrôles de Brussels Airport avec une ceinture d’explosifs ?

Envoyé pour tester la sécurité de l'aéroport de Zaventem, l'homme aurait soi-disant déjoué tous les dispositifs de contrôle.

belgaimage-145535761

L’histoire a fait le tour des médias. Relayé par le quotidien flamand Het Laatste Nieuws, un « passager mystère » (ceux qui testent anonymement la sécurité des aéroports, notamment) explique qu’il aurait réussi à déjouer les systèmes de contrôle de l’aéroport de Zaventem. L’homme aurait en effet passé les zones de fouilles et de scanners sans encombres, alors qu’il était muni d’une ceinture d’explosifs factice attachée à la taille. Il raconte « Le 1er octobre dernier, on m’a demandé d’essayer de passer le point de contrôle de sécurité à l’aéroport de Brussels Airport avec une fausse ceinture d’explosifs. » il détaille « Le dispositif avait l’air très crédible, avec des fils, un détonateur et une substance ayant la même densité que de vrais explosifs ». Dans son récit, on découvre qu’il a réussi à rejoindre la porte d’embarquement sans éveiller le moindre soupçon.

S’il est impossible de garantir un contrôle à fiable à 100%, ce témoignage a tout de même de quoi inquiéter. Et pourtant, impossible de vérifier cette histoire. C’est ce que nous explique Sven Heyndrickx, le porte-parole du SPF Mobilité et Transports. « On avait entendu des rumeurs au sujet de ce « passager mystère » le 2 octobre, mais nous n’en avons jamais trouvé aucune trace. Pourtant, cet événement témoigne d’une défaillance importante et s’il était véridique, il y aurait forcément eu ne fût-ce qu’un petit rapport. Personne ne peut prouver la véracité de cette histoire. » Les services compétents du Service public fédéral Mobilité ont enquêté à ce sujet, mais il n’existe aucune preuve de ce passage. « Je ne comprends pas non plus pourquoi est-ce que cette information est sortie ce 28 février dans les médias alors que c’est une rumeur qui date d’il y a plusieurs mois. C’est étrange. » ajoute Sven Heyndrickx.

Une faille du système?

Le syndicaliste flamand Bart Neyens (CGSP) déplore que ce cas n’ait pas été pris plus au sérieux. Il assure que l’incident avait été rapporté au Ministre de la Mobilité, François Bellot il y a cinq mois. Il déclare également que ce passager mystère est un « employé interne de Brussels Airport Company » et qu’il le connaît personnellement. Selon lui, s’il n’existe aucune trace de ce passage, c’est parce qu’il a été caché. Pour rappel, la sécurité de l’aéroport de Zaventeme est sous la responsabilité de G4S. Cette entreprise privée emploie 850 à 900 personnes à Zaventem pour garantir la sécurité des terminaux et contrôler les passagers.

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité