Le trailer du film sur les actes pédophiles de Michael Jackson est sorti et il met mal à l’aise

Le trailer de "Leaving Neverland" est sorti et donne le ton. L’image du Roi de la pop, rattrapé par de forts soupçons de pédophilie, en sortira probablement écornée et les débats s’annoncent enflammés.

© HBO Documentary Films

Un malaise a traversé la salle de Sundance lors de la diffusion en avant-première du documentaire Leaving Neverland. Un film à la gloire de Michael Jackson ? Pas vraiment. Dan Reed, réalisateur de Three Days of Terror : The Charlie Hebdo Attack, y rencontre pour HBO Wade Robson et Jimmy Safechuck qui, enfants, vivaient dans le parc d’attraction du Roi de la pop. Tout sauf un conte de fée apparemment puisque pendant quatre heures, ils détaillent leurs accusations d’abus sexuels. Robson, Safechuck et leurs familles, également à l’écran, y voient un moyen de relancer le débat sur les soupçons de pédophilie de Jackson alors que leurs plaintes, déposées en 2013 et 2014, avaient été rejetées par la justice.

Projeté en avant-première au festival de Sundance à la fin du mois de janvier, le film avait fait l’effet d’une bombe. Il dépeint non seulement la vie des deux garçons à Neverland, mais laisse également entrevoir la relation particulière qu’entretenait Jackson avec ses nombreux « petits copains ». Aucun détail n’est éludé, pas même les plus intimes. Attouchements, jeux sexuels dans la piscine et tentatives de sodomie sont abordés sans filtre par les deux victimes présumées. À tel point que l’organisation du festival avait prévu des psychologues à la sortie de la salle pour accompagner les spectateurs. Une décision aux allures de coup marketing mais justifiée par les premières réactions qui ont confirmé l’aspect dérangeant du film. 

Les héritiers de Michael Jackson ont demandé, en vain, la déprogrammation du docu à Sundance, et remettent en cause la démarche de Dan Reed et HBO. « Ce n’est qu’une énième épouvantable production, un essai outrageant et pathétique pour exploiter et se faire de l’argent sur le dos de Michael Jackson« , peut-on lire dans un communiqué. Ils rappellent également que Safechuck et Robson avaient témoigné en faveur de Michael Jackson lors de son procès en 1993. Ils auront fort à faire après la sortie très attendue du film, qui devrait débarquer sur les petits écrans au printemps.

En attendant, le premier trailer promet un film glaçant et des débats acharnés. Les allégations de pédophilie entourent Michael Jackson depuis plus de 25 ans mais si son inquiétante amitié avec de nombreux enfants est de notoriété publique, un éventuel franchissement de la ligne rouge n’a jamais été prouvé. Les témoignages de Wade Robson et Jimmy Safechuck, menacés à mort en amont de la diffusion, viennent en tout cas porter un nouveau coup à l’image de la plus grande star de la pop.

Plus d'actualité