La « déclaration d’amour à la France » de Laura Laune censurée par France2

L’humoriste belge, Laura Laune, a décidé de publier sur les réseaux sociaux la chanson qu’elle avait interprété lors de l’émission française Le Grand Oral.

©Belga Images

Elle n’y va jamais de main morte, et c’est d’ailleurs ce qui fait sa particularité. Laura Laune est connue pour son humour noir, parfois trash, qui lui a d’ailleurs permis de gagner l’édition 2017 de la France à un incroyable talent. Lors de la finale, elle avait livré un sketch musical mémorable. « Je suis un petit embêtée. J’avais écrit une chanson en hommage à mon papa décédé, mais finalement il n’est pas mort… », avait-elle commencé. Ses blagues tranchantes avaient su séduire les jurés.

Déclaration d’amour à la France

Ce mardi soir, France 2 diffusait l’émission Le Grand Oral dans laquelle Laura Laune était invitée. Présenté par Laurent Ruquier, le concours met en avant les qualités oratoires des participants. L’humoriste belge avait donc décidé de proposer une de ses fameuses chansons tranchantes.

Sauf que les téléspectateurs sont restés sur leur fin puisque la « déclaration d’amour à la France » de Laura Laune a été coupée au montage. Mécontente de la censure, la jeune femme a décidé de prendre l’évènement avec humour et de publier sa chanson sur les réseaux sociaux. L’hymne commence sur un premier couplet très doux avant d’enchaîner sur un refrain davantage… cash. Publiée sur son compte Facebook, la vidéo a été partagée plus de 30.000 fois en quelques heures seulement.

Réaction de la production

Contactée par le quotidien français Le Figaro, la société de production Eléphant TV a expliqué pourquoi elle avait choisi d’évincer la séquence de Laura Laune. « Sur quatre heures d’enregistrement, nous avons dû faire des choix et nous avons préféré privilégier les candidats« , explique tel au Figaro. Le contenu de la chanson n’aurait donc rien à voir avec le choix éditorial. Eléphant TV précise également que l’humoriste belge a été mentionnée dans les remerciements du générique de fin.

Sur le même sujet
Plus d'actualité