Vers une société de plus en plus prude?

On pensait qu’il ne nous restait que l’amour. On se trompait lourdement.

bd58416a-3389-11e9-bfe9-a20845f43478_web_

Nous sommes censés vivre dans une société hyper-sexualisée où porno et rencontres instantanées sont à portée du doigt. Et pourtant, les mesures scientifiques de notre activité sexuelle sont peu glorieuses. L’âge des premiers rapports a reculé (souvent au-delà de 18 ans), l’abstinence chez les jeunes adultes est plus importante que jamais et, quand ils sont en couple, ils font moins souvent l’amour que leurs parents à leur âge. Tout cela est montré par une enquête internationale du mensuel américain The Atlantic (reprise par le Courrier international). Même la Suède ou les Pays-Bas, contrées légendairement libérées, se sont terriblement assagies. Mais les États-Unis et le Japon, souvent donnés en exemples de ce qui nous attend, sont les cas les plus préoccupants. Aux USA, l’intimité physique semble de moins en moins tentante, et pour certains même un peu repoussante. La tendance s’accentue encore au Japon où le nombre de jeunes gens vierges (de 18 à 34 ans) a explosé (43%). Là-bas surtout, où les pornos les plus appréciés mettent en scène des personnages “féeriques” de manga, mais aussi partout ailleurs, la seule activité en hausse est la masturbation, qui paraît moins “fatigante” que des rapports sexuels. Comment en est-on arrivé là? The Atlantic se garde de trancher, mais note quand même que l’Internet à grande vitesse semble plus fort que les hormones des adolescents. C’est désormais la recherche d’un point 5G qui fait fantasmer.

Au rayon virtuel, il y a plus réjouissant. Alors que les agressions antisémites ont augmenté en France de 75%, une sénatrice propose de donner au buste de Marianne, symbole des valeurs nationales, les traits de Simone Veil. Une juive (rescapée d’Auschwitz), féministe au pouvoir (malgré les menaces, elle a fait voter la loi qui a légalisé l’IVG), ministre, présidente du Parlement européen, membre de l’Académie, enterrée au Panthéon… Après les beaux visages de Bardot, de Deneuve ou de Lætitia Casta, cela aurait de la gueule.

Sur le même sujet
Plus d'actualité