Le manteau de Charles Michel qui fâche les défenseurs de la cause animale

Une veste qu'il affiche sur toutes les photos de son déplacement à Davos

belgaimage-144370508-full

Dépêché à Davos pour assister au Forum économique mondial, où se retrouvent chaque année le gratin économique mondial et de hauts responsables politiques, Charles Michel s’est fait remarquer. Non pas pour ses interventions, mais pour un choix vestimentaire…. pour le moins discutable. Pour affronter le froid de la station de ski huppée des Alpes suisses, le Premier ministre a choisi de porter une veste de la marque Canada Goose. Le hic ? Cette enseigne canadienne, qui vend ses manteaux à prix d’or, est sous le feu des critiques des associations de défense animale et ce depuis de nombreuses années.

En cause, les pratiques brutales de cette entreprise, qui utilise de la vraie fourrure de coyote dans la composition de ses vestes. La célèbre association PETA en a d’ailleurs fait son cheval de bataille « Il y a de la souffrance dans chaque couture des vestes, parkas, doudounes ou autres vêtements vendus par Canada Goose. Les coyotes sauvages qui sont piégés et abattus pour la confection des vestes Canada Goose peuvent souffrir des jours durant, et souffrir d’hémorragies, de déshydratation, de gelure, de gangrène et d’attaques de prédateurs. » Ensuite, ils sont parfois matraqués avant d’être écorchés. Les duvets sont eux rembourrés de plumes d’oies.

« Charles Michel n’était pas du tout au courant de ces pratiques », a déclaré son porte-parole. Par souci de transparence: son capuchon ne contenait aucune fourrure. Interrogé par De Morgen, Michel Vandenbosch de l’organisation de défense des droits des animaux GAIA, a déclaré qu’ « il se peut bien qu’il ne soit pas au courant des conditions de productions des vestes Canada Goose, mais il serait bien qu’il ne porte pas ce manteau maintenant qu’il en a été informé. Les gens sont de plus en plus sensibles aux droits des animaux et le Premier ministre continue de servir d’exemple. »

Sur le même sujet
Plus d'actualité