Comment éviter de perdre la mémoire?

Enfermés dans nos modes de vie effrenés, nous ne laissons pratiquement jamais notre cerveau respirer. Irrémédiablement, notre mémoire à court, moyen et long-terme se dégrade. Voici quelques conseils pour échapper à cette fatalité.

Comment éviter de perdre la mémoire?

Chaque jour, à longueur de journée, notre cerveau est bombardé de nouvelles informations. Confronté à un tsunami incessant de flux sensoriel et intellectuel, ce n’est guère étonnant que nombre d’informations ne s’inscrivent pas durablement dans notre mémoire. Si vous avez l’impression d’oublier plus que vous ne le devriez – ou si vous souhaitez juste augmenter vos capacités mémorielles – voici quelques conseils pour améliorer votre mémoire.

Pour commencer, appliquez vos bonnes résolutions pour la nouvelle année et mettez-vous au sport. 10 minutes d’exercices sont déjà suffisantes pour stimuler la zone du cerveau associée à la mémoire. La pratique régulière d’un exercice physique améliore la circulation du sang dans le système cérébral – même après la séance de sport – ce qui profite à la mémoire et à d’autres fonctionnalités du cerveau.

S’accorder des « temps morts »

Une dose suffisante de sommeil est un autre ingrédient-clé pour un esprit sain et une mémoire fiable. S’accorder du temps libre pour permettre à l’esprit d’engranger des informations nouvelles est tout aussi utile. Des chercheurs américains ont comparé les résultats de tests menés sur des personnes à qui ils avaient demander de se souvenir en détails de photos qu’ils leur avaient exposé au préalable. Le premier groupe s’est vu accorder un temps de repos de 10 minutes avant de passer au “test”, le second a dû effectuer des exercices ininterrompus pendant ce même laps de temps. Les résultats étaient éloquents: ceux qui avaient bénéficié d’une pause se rappelaient bien mieux des images que les autres.

Les “temps morts” aident aussi la mémoire. Quelques secondes de repos au cours desquelles le cerveau n’est pas stimulé par de nouvelles informations suffisent déjà à renforcer l’imprégnation des autres informations engrangées au préalable. Si l’on saute constamment d’une tâche mentale à une autre sans accorder une pause au cerveau pour lui permettre d’assimiler ce qui a été appris, il n’est guère surprenant que ces informations aient disparues lorsqu’on les recherche plus tard.

À ce stade, vous vous demandez certainement si le fait de regarder vos e-mails sans arrêt au boulot, ou le fait de suivre le flux informationnel ininterrompu de vos réseaux sociaux influencent votre mémoire. Et vous avez raison! Une étude de 2017 de l’université de Stratford, aux Etats-Unis, a révélé que les personnes en interaction constante avec les médias – ceux qui passent beaucoup de temps à utiliser différentes formes de médias à la fois, comme écouter un podcast tout en effectuant des recherches sur internet – ont tendance à obtenir de moins bons résultats aux tests de mémoire active et à long-terme que la moyenne. Des recherches approfondies ont par ailleurs prouvé que se reposer sur le mode GPS de son smartphone pour s’orienter nuit gravement à son propre sens de l’orientation.

Eviter le mode « pilote automatique »

La méditation de pleine conscience peut s’avérer un bonne solution pour booster sa mémoire. En 2013, une étude avait prouvé que les étudiants qui participaient à un stage de deux semaines de pleine conscience amélioraient nettement leurs performances aux tests de mémoire. Ils étaient aussi meilleurs pour “bloquer” sans distraction… Une idée pour les prochains blocus?

Il est aussi important d’éviter de naviguer en “pilote automatique.” Face à la cadence effrénée de la vie professionnelle, les travailleurs ont souvent tendance à compenser en tombant dans une routine, à laisser leurs pensées, conversations et activités stagner. Or, s’échapper de sa routine familière et se donner des challenges qui bouleversent le quotidien est un excellent moyen pour réveiller cerveau qui s’embourbe. La mémoire et la santé du cerveau en générale sont stimulées par la nouveauté.

Alors, la prochaine fois que vous lisez, regardez ou écoutez quelque chose de nouveau, accordez-vous quelques instants pour réfléchir profondément et synthétiser les informations ou émotions que vous avez engrangées. Tout comme l’activité physique renforce les os et les muscles, ce type d’exercices mentaux développe l’esprit et la mémoire.

Source : www.time.com

Sur le même sujet
Plus d'actualité