Le top 10 des villes européennes où il fait bon vivre en 2019

Envie de changer d'air l'année prochaine? Voici le top 10 des villes où il fait "le mieux vivre" en Europe aujourd'hui.

architecture-3121009_1920

Chaque année, deux enquêtes internationales (la Mercer’s Quality of Living Survey et l’Economist Intelligence Unit Lievability Index) dressent le classement mondial des villes où il fait le mieux vivre dans le monde. Les chercheurs se basent sur l’analyse de données très variées comme le taux de criminalités, les soins de santé, les services publics, le niveau de corruption, la culture, l’accès à des infrastructures sportives et les précautions environnementales.

À ce petit jeu, notre capitale nationale (première ville belge au classement) se positionne à une honnête – et surprenante – 29ème place. Ce qui fait de Bruxelles la quinzième ville européenne ! Au cas où vous envisageriez tout de même de vous expatrier en 2019 pour échapper à la grisaille (météorologique comme politique)… ou simplement pour planifier un prochain city-trip, voici le top 10 des villes où il fait « le mieux vivre » en Europe.

10. Berlin

La capitale allemande est devenue l’une des villes les plus hypes du monde. Séparés en deux il y a à peine une trentaine d’années, les Berlinois croquent aujourd’hui la vie à pleine dents. Les cafés, bars, restaurants et biergarten (littéralement « jardins de bière »), la diversité de sa scène musicale et les galeries d’arts à chaque coin de rue en font une ville extrêmement vivante et dynamique. La Porte de Brandenbourg, le Reichstag, le mémorial de l’Holocaust et les vestiges du Mur de Berlin restent incontournables à toute visite culturelle. Pour essayer de comprendre la ville – et par extension l’Allemagne actuelle – faites-en sorte d’explorer à la fois les quartiers Ouest et Est de la capitale pour observer les stigmates du passé… Mais, surtout, n’oubliez pas de vous amuser!  Osez goûter la currywurst (une saucisse très épicée) dans un stand de street-food et visiter la plus vieille taverne de le ville, l’Alt-Berlin, pour y descendre une bière ou deux. Pour les fêtards, il est possible de danser tous les soirs et toute la nuit dans les districts de Mitte ou du parc Prenzlauer.

9. Paris

Quand les gilets jaunes ne sont pas de sortie, Paris conserve son statut d’endroit unique et romantique. La Ville Lumière a souffert suite aux attaques terroristes de 2015 mais retrouve petit à petit tout son éclat. Évitez les attractions touristiques et sortez des sentiers battus en vous dirigeant vers le 11ème arrondissement et son offre foisonnante de cafés, bars et restaurants. Le 5ème arrondissement avec son histoire romaine et son ambiance universitaire mérite aussi le crochet avec l’ambiance colorée et animée de Belleville. Allez-vous détendre dans le parc des Buttes-Chaumont pour un brunch au Pavillon du Lac et flânez le long de la Seine dans le 13ème arrondissement en faisant halte dans l’une des nombreuses péniches converties en café-concert. N’oubliez pas de faire un saut à la « Station F », un ancien dépôt de train converti en immense marché italien. Buon appetito.

8. Hambourg

Die schönste Stadt der Welt. Pour les Hambourgeois, ça ne peut être plus clair : leur ville est « la plus belle du monde ». En raison de sa localisation sur l’Elbe, Hambourg a toujours été un centre d’affaires et un port d’importance, ce qui lui a contribué à sa richesse et permis le développement de cette ville cosmopolite à l’architecture léchée. Bordée de deux lacs, la cité compte un nombre infini de canaux et plus de ponts qu’Amsterdam et Venise réunies ! Les incontournables ? Une visite à l’Elbphilharmonie, merveille architecturale et fabuleuse salle de concert, une plongée dans le très festif Fischmarkt et enfin un crochet par la place Rathaus, surtout pendant la période des fêtes  son marché de Noël.

7. Amsterdam

L’une des villes les plus culturelles et écologiques d’Europe, et il n’y a rien de surprenant à cela. Avec ses canaux, ses ruelles, ses fleurs et l’esprit de liberté plâne sur la capitale néerlandaise, Amsterdam se classe chaque année dans les villes les plus visitées du monde et fait figure de destination privilégiée pour l’expatriation. Il y a une pléthore de musées – dont la Maison d’Anne Frank qui vient de terminer sa rénovation –, assez pour y passer l’entièreté de ses journées sans même voir la lumière du jour… ce qui serait bien dommage ! Car déambuler le long des canaux, faire du shopping au Albert Cuyp Market ou sur le marché des fleurs sont des musts. La meilleure façon de visiter la ville ? En vélo bien entendu ! Profitez-en pour visiter les parcs et les faubourgs d’Amsterdam sans fournir trop d’efforts physiques… les Pays-Bas ne portent pas leur nom pour rien.

6. Helsinki

Pendant des siècles, la capitale finlandaise (600.000 habitants) a été occupée, à tour de rôle, par la Russie ou la Suède et souffrait d’une intense compétition économique avec Talinn, la capitale estonienne situé à 80 km de l’autre côté de la mer Baltique. Aujourd’hui, Helsinki n’est pas seulement calme et ordonnée, c’est aussi une ville jeune et hype, à l’architecture étonnante. Pour la visiter, commencez par la Place du Marché pour ensuite déambuler dans le marché couvert, goûtez des Reinder chips (spécialité locale) et visiter ensuite le marché artisanal d’où vous pourrez observer les bateaux sur la mer. Pénétrez ensuite dans le magnifique palais gustatif « Kappeli » pour un bon chocolat chaud. Enfin, enchaînez avec le quartier du design qui a fait la renommée d’Helsinki à l’international. Pour saupoudrer le tout d’une légère dose de culture, visitez l’une des fameuses églises de la ville, toute unique en leur genre. La chapelle boisée Kamppi ou la colossale église Temppeliaukio qui domine la ville sont incontournables… Pour ceux qui seraient découragés par le déplacement, la Finlande est à l’honneur des Plaisirs d’Hiver bruxellois jusqu’au 6 janvier.

5. Genève

Située en bordure du lac Léman, entourée par les Alpes, Genève n’est pourtant bien souvent qu’une halte pour les skieurs avant de partir s’aventurer plus loin dans la montagne. C’est une ville propre, sûre, riche et culturelle, qui possède tout ce qu’il faut pour bien-vivre ou simplement changer de cadre de vie le temps d’un week-end. Le Lac Léman est l’un des plus grands d’Europe et invite aux ballades sur ses rives, aux activités nautiques ou à prendre un peu d’altitude au cours d’une randonnée pour l’observer depuis un point de vue surélevé. Sa beauté a inspiré de nombreux de poètes et écrivains anglo-saxon de Mary Shelley à Arthur Conan Doyle en passant par Mark Twain. La vielle ville est un labyrinthe de ruelles étroites avec d’innombrables cafés, boutiques et restaurants qui reflètent le cosmopolitisme de Genève. Chaque mercredi et samedi, un marché s’installe sur la plaine du Plainpalais, dont une brocante où l’on peut faire plein de bonnes affaires.

4. Francfort

La capitale économique européenne était une cité en ruine au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Le centre-ville a été reconstruit à l’image de ce qu’il était autrefois et offre une superbe atmosphère avec ses nombreuses rues piétonnes, ses boutiques et bistrots, et ses placettes parsemées de chaises et de parasols invitant les passant à s’arrêter pour y grignoter un encas… Francfort a donc bien plus à proposer que les hautes tours de la finance et son aéroport XXL, véritable carrefour des routes aériennes européennes. Une ballade le long de la rivière Main, affluent du Rhin, est un incontournable. Profitez-en pour vous arrêter dans un café et prendre un bain de soleil sur une plage artificielle, ou allez jeter un œil dans l’un des musées alignés sur le quai. Pour les amateurs de bonnes affaires, une brocante investit tous les samedi la promenade des Schaumainkai et le quartier qui entoure les docks du Osthafen.

3. Zurich

Il y a l’embarras du choix en terme d’activités dans cette ville multiculturelle au centre médiéval, bordée par une rivière et un lac à l’eau pure. Zurich possède une fabuleuse culture culinaire, ce qui rend les visites très agréables, en été comme en hiver. Allez faire du lèche-vitrines le long de de la Bahnhofstrasse et explorez les alentours via un petit aller-retour sur le Lac Zurich. Les plus sportifs pourront gravir le Uetliberg (869 m) et profiter d’une vue à couper le souffle. Après l’effort, le réconfort : régalez-vous de quelques saucisses dans le « biergarten » de Bauschänzli en bordure de la rivière, et déambulez dans les ruelles de la vielle ville et sur le Münstergasse avec ses nombreux petits bars et cafés. Zurich est aussi le fief de la fédération internationale de football. Les aficionados du sport le plus populaire de la planète ne manqueront donc pas d’aller visiter le Musée du Football Mondial de la FIFA.

2. Copenhague

La joie de vivre de la population danoise a plusieurs fois fait les titres de la presse mondiale ces dernières années. La raison ? Le « hygge », la philosophie du bonheur à la danoise qui consiste à profiter des petites-choses de la vie et à se constituer un chez-soi cosy pour se sentir dans un cocon. Le « hygge » a probablement contribué à propulser Copenhague à cette deuxième place des meilleures villes européennes où il fait bon vivre. La capitale danoise possède l’un des monuments les plus instagrammables du monde: la statue de la Petite Sirène (une des principales « arnaques à touristes » mondiale avec notre Manneken-Pis national) qui célèbre l’auteur local Hans Christian Andersen. Les Jardins de Tivoli, le plus vieux parc à thème du monde, et les façades colorées le long du Nyhavn valent aussi le détour. Pour les gourmands, le marché de Torvehallerne est un must, tout comme une sortie dans le Kødbyen, quartier innondé de restaurants et d’endroits où sortir faire la fête.

1. Vienne

Première au classement européen, la capitale autrichienne est également la ville où il fait le mieux vivre au monde ! Vienne obtient 100% dans les mesures de stabilité, d’infrastructures, d’éducation et de soins de santé, avec un note moyenne de 99,1% aux deux enquêtes… Pas mal ! Et dire qu’à l’origine, Vienne n’était qu’un « vulgaire » camp militaire romain. Les heures de gloire de l’Empire Austro-Hongrois l’ont doté d’une multitude de palais et de bâtiments magnifiques liés à la famille impériale. L’architecture baroque est l’un des principaux atout de la ville… de même que ses pâtisseries ! Les établissements comme Sachertorte ou Kaisercharrn, sont de véritables attractions touristiques. Les méandres du Danube valent aussi le détour, surtout en période estival où elles sont envahis par des festivals musicaux. Si vous faites une overdose de palais ou de gâteaux, aérez vous au sommet du Prater qui domine la ville et contemplez la vue sur les façades colorées de Vienne. Les amateurs d’art en profiteront pour s’interesser à l’œuvre de Friedrich Stowasser, le « Gaudi viennnois », mieux connu sous le nom de Hundertwasser.

Sur le même sujet
Plus d'actualité