Greenpeace en guerre contre Oreo

Greenpeace a lancé une campagne contre les cookies Oreo. En cause: l'huile de palme utilisée pour la fabrication des biscuits et responsable de la destruction de la forêt indonésienne. Analyse en chiffres d'une production mondiale qui donne mal au ventre.

belgaimage-95819039-full

Depuis quelques années, les Oreo sont LES biscuits à la mode. Goût vanille ou beurre de cacahuètes, en glaces ou en guise de décoration sur des gateaux, ils se mangent à toutes les sauces. La plupart des consoémateurs ignorent, mais les fameux cookies noirs ne sont pas seulement responsables d’indigestions. Indirectement, ils causent aussi de graves dégâts environnementaux, comme le rappelle Greenpeace dans une nouvelle campagne à la communication bien rôdée.

Sur le site « oreovideomaker« , l’ONG propose aux internautes de créer une petite capsule vidéo avec des cookies à l’arrière goût désagréable. Déforestation, paysages détruits, massacres d’orangs-outans… autant de « saveurs » auxquelles Mondelez, la maison-mère d’Oreo n’est pas étrangère. Greenpeace affirme que le géant de l’agroalimentaire (qui détient notamment Côte d’Or) se fournit auprès de sociétés productrices d’huile de palme qui détruisent l’écosystème, en Indonésie principalement. 

Voici les chiffres alarmants de la production d’huile de palme dans le monde.

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité