Le chocolat belge devient 100% bon pour la planète

On ne mangera plus de chocolat sur le dos de la planète, des enfants et des petits producteurs. Tous les acteurs du secteur belge se sont engagés aujourd'hui pour qu'en 2030 le chocolat belge soit 100% durable.

daniel-fazio-531587-unsplash

Un chocolat belge durable

Pendant que la patate chaude de la crise fédérale se joue désormais au Parlement, les ministres libéraux continuent à travailler. Alexander De Croo, ministre de la coopération, et Didier Reynders, ministre des Affaires étrangères étaient aujourd’hui à Anvers pour signer un accord historique que même l’association Fairtrade Belgium salue. Le programme « Beyond Chocolate » vise à rendre le chocolat belge durable, à lutter contre le déboisement, le travail des enfants et garantir un revenu vital aux producteurs d’ici 2030. Tous les acteurs du secteur se sont engagés aujourd’hui. Outre la fédération du secteur Choprabisco, les chaînes de grande distribiution Delhaize, Aldi, Lidl, Carrefour et Colruyt Group se sont engagés. Mais aussi des universités belges, des ONG, des investisseurs, des syndicats…

Bon pour la planète, juste pour le producteur

La face sombre du chocolat est connue depuis des décennies : travail d’enfant et déforestation. 60% du cacao disponible au niveau mondial provient de Côte d’Ivoire et du Ghana. Ces pays vivent dans une extrême pauvreté. Alors que leur cacao est très convoité, paradoxalement la majorité des producteurs vivent avec moins de 67 centimes d’euro par jour. Or la question du revenu et de la durabilité sont étroitement liés. « Même si la préservation de l’environnement, les pratiques agricoles écologiques ont une place importante dans les standards Fairtrade, l’on ne peut exiger des producteurs de cacao de changer leurs pratiques s’ils n’ont pas de quoi vivre décemment », explique Nicolas Lambert, directeur de Fairtrade Belgium.

600 000 tonnes de chocolat belge à travers le monde

Si la Belgique peut se montrer maîtresse de ce dossier, c’est parce que le chocolat est une des rares filières dont elle contrôle toute la chaîne. La Belgique est le plus grands importateurs de fèves de cacao en Europe après les Pays-Bas et l’Allemagne. Chaque année, plus de 300 000 tonnes de fèves de cacao transitent dans notre pays via le port d’Anvers et fournissent les ateliers belges, allemands, néerlandais ou français. Le secteur belge du chocolat représente un chiffre d’affaires de près de 5 milliards d’euros. Près de 500 entreprises se consacrent à la transformation du chocolat en Belgique, de la multinationale au petit artisan en passant par les PME. L’aventure est exquise : la Belgique est ainsi le deuxième plus grand exportateur de chocolat au monde. Près de 600 000 tonnes de chocolat belge par an est exporté à travers toute l’Europe mais aussi aux USA et au Japon où notre chocolat fait fureur.

Plus d'actualité