Vous buvez quoi pendant les fêtes? Suivez le guide !

Cette semaine, on vous livre quelques bonnes idées de bouteilles dans les pages de notre magazine. Voici la suite de notre sélection, à déguster avec modération !

Champagne © Billy Huynh / Unsplash

Le moment bulles

Il n’est de Champagne que le champagne. Pourtant… On trouve du plaisir dans pas mal de bulles venues d’autres régions de France, du monde et de Belgique où elles n’ont rien à envier aux autres vins.

Champagne Laurent Lequart (17/20)

Cuvée brut nature – Blanc de meunier
Cora : 29.99 €

C’est particulier à l’attaque parce qu’en général nous ne sommes pas habitués à ces vins 100 % meunier. L’amplitude aromatique du cépage peut paraître déconcertante, mais bon sang, qu’est-ce que c’est bon ! Il y a de la fraîcheur mais surtout un côté biscuit carrément spéculoos au nez. En bouche on est plus à la limite du coing ou de la pâte de fruit. Bref c’est que du plaisir tout ça.

Cava Mas Pere (16/20)

Brut nature réserve
Colruyt : 9,95 €

Un des cavas les plus intéressants du marché en ce moment. Tout à fait typé par les variétés locales, ne vous fiez pas au côté un peu court en bouche parce que c’est un ultra brut. Derrière il y a une sacrée structure et même carrément de la puissance.

Cerdon (18/20)

Méthode ancestrale. Demi-sec. Gérald Dubreuil.
La Cave des Sommeliers : 12,02 €

Ça éclate au nez comme un bouquet d’été, du fruit en veux-tu en voilà. Un petit côté griotte qui fait frissonner le nez, qui attire la salive, avec à peine 8° degrés d’alcool. C’est parfait à l’apéritif mais aussi pour accompagner un dessert au chocolat (oublions les fruits rouges en période de fin d’année, c’est un peu ridicule de les faire venir depuis le fin fond de l’hémisphère Sud).

Bohemia Sekt (18/20)

Méthode traditionnelle. Brut chardonnay.
Carrefour/Makro (via Henkell) : 10,49 €

Une des belles surprises de la sélection, à tout le moins une des plus surprenantes d’un point de vue rapport prix/plaisir. Je n’aimerais pas que l’on me la glisse dans une dégustation à l’aveugle entre quelques vins nettement plus prestigieux parce que je risquerais de me prendre les pieds dans le tapis.

Champagne Alfred Gratien (15/20)

Brut
Le Chemin des Vignes (Bruxelles) : 33,90 €

Un joli nez très floral pour une maison pas assez connue qui gagne donc à l’être. C’est assez rond et beurré en bouche avec une finale acidulée qui fait que ça passe très bien. En fait le genre de champagne qui se boit très bien tout seul.

Les moelleux ne sont plus ce qu’ils étaient

On pourrait croire qu’ils sentent la naphtaline. Mais il y a du bonheur à revendre dans ces vins dont on parle peu ou mal. Erreur réparée… 

Porto Graham’s Tawny 10 ans (18/20)

Delhaize : 18,95 €

Le tawny, c’est ce genre de porto totalement incompris que l’on croit réservé à notre nénenne et qui pourtant est bien plus intéressant que bu tiède et accompagné d’une poignée de Chipito. Ce vin a un peu plus ou un peu moins de 10 ans, l’important n’est pas là, ce qui compte c’est le style, à la fois oxydatif et fruité, j’aime vraiment beaucoup sa complexité. Une très jolie bouteille à redécouvrir en accompagnement d’un dessert chocolat/caramel ou d’un fromage bleu pas trop puissant.

Riversaltes Tuilé 2006 (18/20)

Domaine Cazes Rob (via Cinoco) : 29,80 €

Lorsqu’il s’agit de vins aussi particuliers que les oxydatifs, nous sommes totalement acculturés. Mais ça vaut vraiment la peine de s’y attarder parce qu’il y a tout un univers à redécouvrir. Ce Tuilé est un vin qui conviendra parfaitement, allant du chocolat au gibier en cuisson lente.

Sette Dame (17/20)

Recioto di Soave 2013 Latium Morini
La Cave des Sommeliers : 31,23 €

Les grands moelleux ont ceci de particulier que leur côté exceptionnel réside essentiellement dans l’équilibre. Un truc totalement impossible à décrire. Ce Recioto exige un travail de dingue pour simplement exister, mais en plus demande une précision énorme afin de rester en équilibre entre les sucres et l’acidité, c’est le cas ici.

Muscat de Beaumes de Venise 2016 (17/20)

Domaine des Bernardins
Le Chemin des Vignes Bruxelles : 20,60 €

Si votre nénenne considère que le sauternes est ringard et qu’elle préfère le muscat de Beaumes de Venise parce que ça lui rappelle son voyage de noces en Italie, ne lui en veuillez pas, souriez doucement et aidez-la à abréger les souffrances de cette bouteille que vous venez d’ouvrir sans pitié. Parce que l’air de rien, c’est vachement bon !

L’an nouveau sera spiritueux

Le monde des spiritueux ne connaît plus de frontières. Habitué aux labels écossais, il s’ouvre au rhum philippin, au pisco péruvien, mais aussi à des productions belges plus ou moins parfumées. Bienvenue dans l’univers des goûts… 

Cognac XO 15 ans d’âge (18/20)

Lot n°15. Grande Champagne. Pierre de Segonzac
Vins Pirard : 68 €

Le cognac renaît doucement à la vie et derrière quelques très grandes marques qui ont adouci le produit à outrance, on semble redécouvrir une série d’artisans plutôt qualitatifs et branchés sur un mode élégant. C’est le cas de XO, fruité en diable, très complexe mais à la bouche bien droite et à peine arrondie sur la fin. C’est un cognac pour des gens ouverts d’esprit, pas forcément ventripotents ni membres d’un service club. Oubliez toutes les caricatures et redécouvrez le plaisir de la finesse et de l’élégance.

Kilchoman Machir Bay (16/20)

Islay Single malt whisky
Cora 54,43 €

Si vous aimez les whiskies tourbés, vous serez ravis. Au nez, dès qu’on ouvre la bouteille, la pièce dans laquelle on se trouve est remplie de ces arômes de goudron, de lasure pour terrasse un jour où il fait chaud. C’est la tourbe qui sert à sécher le grain qui impose son caractère aromatique puissant. C’est chaleureux, ça attire. Y a un côté feu de bois, rassembleur dedans. C’est le whisky des veillées par définition. Remettez deux bûches dans la cheminée, allumez un cigare et discutez entre femmes de la prochaine rentrée de vos enfants.

Barsol Pisco (15/20)

Mig’s World Wines (via Alice Bown) : 30 €

Le pisco, c’est le truc qui monte qui monte comme la bébête et qui est surtout, dans sa version de base, idéal en cocktail. Le pisco sour est, lorsqu’il est parfaitement réalisé en respectant bien la recette d’origine, une véritable tuerie. Ce serait bête de s’en priver.

Charisma (17/20)

Gin à la bière belge
Gervin : entre 43,50 € et 47 €

Superbe création de la distillerie Gervin à base de la bière Bush et qui mérite de figurer au firmament de la production nationale. C’est un coup de maître, il n’y a rien à redire.

Little G (15/20)

Gemblue gin
Le Cellier de Vinalgros : 50,10 €

Little G a un bon rhum blanc. Parfait pour les bars à cocktails. Idéal pour les bananes flambées. C’est très aromatique, que demander de mieux ?

Perfect Day (18/20)

Gin. Distillerie De Cort.
Carrefour 28,95 €

Ça, c’est carrément une forme de dieu vivant ou de réussite interstellaire, je ne sais pas comment vous dire. C’est juste parfaitement exécuté. Fin, équilibré. À boire seul pour bien découvrir ou en cocktail, vous ne serez jamais déçu.

Pour découvrir notre guide des fêtes, rendez-vous en librairie à partir de ce mercredi ou dès maintenant sur notre édition numérique, sur iPad/iPhone et Android.

Sur le même sujet
Plus d'actualité