Alexander De Croo, showman de la cause des femmes

Pendant que la Belgique marchait pour le climat, en Afrique du Sud, Alexander De Croo réclamait devant 90.000 personnes l'égalité entre hommes et femmes. Il portait à son point d'orgue une campagne pour l'accès des femmes à la contraception à travers le monde.

belgaimage-142794459-full

Il hurle : « she is » et le public répond « equal ». Devant un public de quelque 90 000 personnes, dans l’impressionnant stade de Johannesbourg, Alexander De Croo est monté sur scène ce dimanche en début de soirée. Le ministre belge de la coopération a fait vibrer le public sud-africain, surchauffé autour de cette question dans un show très engagé qui a rendu hommage au courage des femmes et fait entendre que le futur appartient à celles qui forment les 53% de la planète. Considéré comme leader mondial au même titre que par exemple Paul Kagamé, le président du Rwanda, également présent, Alexander De Croo en plus de mettre la cause des femmes au cœur de l’agenda mondial a aussi mis la Belgique à l’honneur.

Éradiquer la pauvreté pour 2030

Le Global Citizen festival est un concert caritatif qui a lieu chaque année. Le festival, avec une affiche de rêve, se déroule cette année en Afrique du Sud, à Johannesbourg, en hommage à Mandela dont c’est le centième anniversaire de naissance. Parmi de multiples projets humanitaires, le Global Citizen festival met cette année notamment à l’honneur le projet initié par Alexander De Croo, « she is equal ». Global Citizen est une organisation mondiale qui soutient tous les projets et actions collectives mis en œuvre pour lutter contre l’extrême pauvreté avec l’objectif de l’éradiquer pour 2030. Le festival célèbre chaque année les progrès réalisés et met à l’honneur ceux qui y ont contribué.

Une action en réponse à Trump

Pour le vice-Premier ministre et ministre de la coopération, il s’agit du point d’orgue de l’opération lancée au moment où Donald Trump est arrivé au pouvoir aux USA. Le président milliardaire a décidé alors de couper les budgets américains accordés aux plannings familiaux à travers le monde, un budget de plus d’un milliard de dollars. Notre ministre a pris très à cœur l’accès aux moyens contraceptifs pour les femmes à travers le monde et au delà l’accès dans des conditions sécurisées à l’avortement. Il a été suivi dans sa démarche par plusieurs pays européens les pays bas et la Suède ont été à la pointe du combat. Plus de 500 millions ont pu être rassemblés. Ce dimanche, De Croo a annoncé que la Belgique investirait 43 millions supplémentaires en faveur des femmes et des filles. De Croo a travaillé main dans la main avec notamment l’organisation Global Citizen, P&G Luxembourg et la fondation Bill et Melinda Gates.

La pauvreté est sexiste

Alexander De Croo a fait sien le credo de Justin Trudeau, Premier ministre du Canada : « la pauvreté est sexiste ». Les femmes paient toujours plus cher et plus durement la précarité. C’est une loi qui se vérifie partout à travers la planète. De Croo a écrit un livre qui plaide en faveur des femmes qui sont la clé du progrès. La conversion du ministre au féminisme est récente. Pour lui, l’égalité de genre était une affaire réglée, en tous cas en Belgique. « Hélas, c’est loin d’être le cas et il faut que cela change », dit-il. Dans le cadre de ses fonctions, Alexander De Croo a découvert que dans le monde entier (y compris en Belgique), le rôle assigné aux femmes manque d’ambition et reste circonscrit par des stéréotypes forts. Dans Le Siècle de la femme, il livre un vibrant plaidoyer pour l’égalité totale entre les hommes et les femmes.

Sur le même sujet
Plus d'actualité