La police contraint un journaliste français d’arrêter de filmer la manifestation des gilets jaunes (vidéo)

En plein direct sur Facebook de la manifestation des gilets jaunes à Bruxelles, un journaliste français du média Brut a été contraint, par les forces de l'ordre, d'arrêter de filmer.

belgaimage-142726527
belgaimage-142726527

Ils sont des centaines de gilets jaunes à s’être rassemblés dans les rues de Bruxelles ce vendredi matin, malgré l’interdiction préalable des forces de l’ordre. Plusieurs médias se sont rendus sur place pour filmer le rassemblement en direct, notamment diffusé en direct sur leur compte Facebook. C’est le cas du média français Brut. Rémy Buisine, journaliste, a filmé une bonne partie de la manifestation armé de son smartphone.

Plus d’une heure après avoir diffusé et commenté les images, le journaliste a été alpagué par des policiers présents sur les lieux qui lui ont demandé d’arrêter de filmer. « Soit vous arrêter, soit vous êtes arrêté, mais ici vous ne restez pas. C’est un ordre« , s’énerve le policier. Dans la foulée, il demande au journaliste de lui donner sa carte d’identité, celui-ci lui tend sa carte de presse ce qui semble énervé davantage les forces de l’ordre. Le smartphone continue de filmer, mais les policiers n’en démordent pas, Rémy Buisine est prié de partir et de donner son passeport qui lui sera « renvoyé par la poste avec un procès verbal« . 

Bien que bousculé, le journaliste reste calme et continue de rappeler qu’il est en droit d’informer puisque c’est son métier. Rien n’y fait, l’image se coupe, le direct est fini. Le journaliste aurait été arrêté administrativement.

Des images à voir à la fin du direct ci-dessous : 

Sur un autre live, on apperçoit au loin le journaliste de Brut assis avec d’autres manifestants, les mains colsonnées : 

Brut est un média français en ligne réputé pour ces vidéos d’information. Fondé en 2016, Brut est diffusé uniquement sur les réseaux sociaux. Leur page Facebook est suivie par plus de deux millions d’internautes. Au moment du direct de la manifestation, plus de 18.000 personnes regardaient la vidéo. 

Sur le même sujet
Plus d'actualité