Stress et excitation, où se situe l’équilibre?

Près de la moitié des Belges souffrent de stress au travail selon la mutualité Solidaris. Dans certaines situations, le stress peut pourtant  - et étonnamment - s'avérer positif. Explications.

laptop-3087585_1920

Quelque 45% des travailleurs se disent stressés au travailselon une étude réalisée auprès de salariés bruxellois et wallons par Solidaris et publiée ce lundi. Ils n’étaient « que »  30% en 2012, lors de sa première étude menée par la mutualité sur le sujet…  Observation importante : ce sont davantage les femmes (48%) que les hommes (42%) qui expliquent cette hausse alors qu’il y a sept ans, on notait peu d’écart entre les deux genres.Pour la mutualité socialiste, cette problématique constitue un enjeu essentiel de santé publique et son impact sur la santé physique et mentale ne peut être nié. 

Le stress apparaît lorsqu’un individu éprouve un déséquilibre émotionnel entre un challenge à accomplir et les ressources dont il dispose pour le réaliser. Risquer d’arriver en retard au boulot parce qu’on doit conduire ses enfants à l’école, être trahi par son ordinateur qui plante 30 minutes avant la remise d’un dossier important, devoir négocier le Brexit lorsqu’on est Premier ministre du Royaume-Uni,… autant de situations stressantes qui peuvent générer de l’anxiété et avoir un impact négatif sur la santé.

Dans certaines situations, le stress peut pourtant s’avérer positif et même bénéfique. Il convient d’abord d’opérer une distinction entre le « bon » et le « mauvais » stress. Des chercheurs de l’American University basée à Washington ont en effet identifié deux types de stress distincts : le « distress », négatif, et le « eustress », un sentiment positif proche de l’excitation et que l’on éprouve lorsqu’on commence un nouveau boulot, par exemple.

Quand le « stress chronique » se définit comme la réponse « physique et psychologique à un événement prolongé interne ou externe« , et se traduit souvent par une alimentation déséquilibrée, des problèmes de santé, voire la dépression (en Belgique, 22,7% des travailleurs souffrent de burn-out dû à la pression), le « eustress », modéré et gérable au quotidien, peut aider l’individu à surmonter des défis… et même ralentir le vieillissement. Voici donc trois situations dans lesquelles éprouver du stress peut s’avérer positif.

Le stress booste la motivation

Quand une overdose de stress s’avère envahissante et démotivante, une exposition plus réduite au stress peut donner un réel coup de pouce quand il s’agit de mettre le pain sur la planche. La pression professionnelle ressentie à l’approche d’une deadline aide les travailleurs à se concentrer davantage sur les missions qu’ils doivent accomplir et à devenir plus efficace quand le temps vient à manquer. Dans l’urgence, le stress a le pouvoir de plonger les individus dans un état second où « tout » devient subitement possible.

Le stress donne la force d’affronter nos peurs

Parvenir à résoudre des problèmes sous la pression et le stress peut également booster la confiance en soi. Une confiance qui pourra s’avérer bien nécessaire si une situation d’urgence se présente à nouveau à l’avenir. Ayant déjà expérimenté ce stress auparavant, la personne qui y fait face se sentira moins menacée et plus apte à l’affronter de nouveau… CQFD.

Le stress peut créer… du lien social

On parlera ici plutôt d’une conséquence collatérale du stress. Quelqu’un souffrant du stress a tendance à se replier sur lui-même et à se retrouver isolé. Mauvais « réflexe » qu’il faut essayer de répudier. De fait, un individu entouré des personnes qu’il aime et qui se sent compris par elles se sentira beaucoup mieux dans sa peau. Les groupes de paroles sont, de fait, d’excellents endroits pour évoquer ses souffrances sans complexe avec des tiers. La compassion ressentie pour la détresse des autres se transformera en hormone positive. En se reconnaissant dans le malheur des autres, les individus accordent leurs émotions, ce qui transforme l’expérience négative du stress en énergie positive.

Sur le même sujet
Plus d'actualité