Ikea supprime 750 emplois dans le monde, MAIS compte en créer 11.500

Ikea compte supprimer jusqu’à 120 postes en Belgique. Le siège de Zaventem sera le plus touché. En pleine réorganisation et adaptation, la chaîne de magasins rappelle qu’elle créera également 11.500 nouveaux emplois dans le monde.

belgaimage-142448200

L’annonce est tombée ce matin : Ikea va supprimer entre 100 et 120 postes sur les 3.500 existant en Belgique. Les départements des ressources humaines et les cadres du siège social seront principalement touchés. Depuis plusieurs mois, le géant suédois ne cache pas sa volonté d’opérer des changements majeurs dans son fonctionnement afin de faire face aux nouveaux défis imposés par le digital et l’ubérisation de certains emplois.

Rapidement après l’annonce de la suppression de ces postes, les syndicats ont annoncé une rencontre avec les dirigeants de l’entreprise qui aura lieu lundi prochain. Aucune indication sur la date à laquelle les personnes concernées seront effectivement remerciées. Ce qui est certain, c’est que la procédure Renault a d’ores et déjà été lancée. Celle-ci prévoit que l’entreprise qui annonce un licenciement collectif doit obligatoirement organiser un dialogue entre la direction et les représentants des travailleurs.

Nouveaux projets, nouveaux objectifs

« Le groupe vise à intensifier ses investissements dans les magasins et centres de logistique Ikea existants ou à venir, en développant des magasins concepts en centre-ville et en se concentrant sur sa plate-forme de commerce en ligne, afin de mieux répondre aux besoins des clients« , a indiqué Ikea dans un communiqué. Plus de vente en ligne, plus de magasins plus petits et de proximité, etc. Nouveaux objectifs et nouveaux défis pour la chaîne qui a soufflé ses 75 bougies en juillet dernier.

Mais attention, Ikea est loin d’être dans une mauvaise passe. Certes le nombre de visiteurs a diminué cette année. En Belgique par exemple, les visites ont baissé de 2,6% en 2018. Par contre, le magasin online d’Ikea Belgique accuse de bons débuts et les ventes retail ont atteint 913 millions d’euros l’an dernier, soit une augmentation de quasi 2%. Pas mal.

©Belga Images

11.500 nouveaux emplois

À échelle mondiale, les chiffres sont tout aussi réjouissant. Entre septembre 2017 et août 2018, Inter Ikea Systems (concept Ikea + franchiseurs) a réalisé un chiffre d’affaires global de 38,8 milliards d’euros. En plus de prendre le tournant numérique avant qu’il ne soit trop tard, Ikea prévoit de s’étendre à 11 nouveaux pays dont le Luxembourg, les Philippines ou l’Estonie. Mais également d’ouvrir ses premiers magasins en Amérique latine. Et tout ça dans un futur très proche. D’ici à 2025, la chaîne vise trois milliards de clients potentiels.

S’ajoute le chiffre qu’Ikea a forcément rappeler au moment d’annuler la suppression de 750 postes dans le monde : 11.500 nouveaux emplois. En comparaison, les places supprimées semblent minimes par rapport à celles qui devraient être créées dans les deux ans. Certes les personnes qui risquent de perdre leur emploi ne retrouveront peut-être pas de boulot dans la foulée chez Ikea pour autant, mais il reste néanmoins important de remettre les chiffres dans leur contexte et de ne pas noircir le tableau outre-mesure.

Sur le même sujet
Plus d'actualité