Cinq choses à savoir sur Alibaba

La première implantation d’Alibaba en Europe se fera très certainement chez nous. Après Hong Kong, Dubaï, Kuala Lumpur et Moscou, c’est la ville de Liège qui accueillera prochainement le géant chinois de l’e-commerce. On décrypte ce conglomérat en cinq points.

© Belga Image

C’est « le plus grand bazar du monde »

Basée à Hangzhou, Alibaba est l’une des plus grosses entreprises de commerce en ligne. Sur Alibaba on peut acheter et vendre n’importe quoi : vestes en cuirs, décorations en origami, jouets, matériel informatique, etc. « C’est un peu comme si les grands centres commerciaux étaient dématérialisés », explique un journaliste de France 24. Ses trois sites d’e-commerce en ligne, soit Taobao, Tmall et Alibaba.com, comptabilisent plus 500 millions d’utilisateurs par mois. Le groupe est une sorte de mélange entre Amazon, eBay et Paypal. Ses utilisateurs y font leurs achats, y vendent des produits et y opèrent des paiements en ligne. Son chiffre d’affaires en 2017 était de 158 273 000 000 yuan (soit plus de 20 milliards d’euros) pour un résultat net de 41 226 000 000 yuan (plus de 5 milliards d’euros).

Son fondateur a eu son premier ordinateur à l’âge de 33 ans

© Belga Image

Ancien prof d’anglais, Jack Ma connaît un début de carrière difficile. Après avoir postulé dans trente entreprises différentes, il ne reçoit que des refus. « J’ai postulé à la police, ils m’ont dit ‘Tu n’es pas bon’. J’ai même postulé chez KFC. Nous étions 24 personnes à postuler, 23 ont été prises sauf une ; c’était moi… », avouait-il en janvier 2015 lors d’une interview. Ma a également été rejeté dix fois par la Harvard Business School. Lorsque le jeune homme découvre en 1995 l’existence d’Internet, un nouveau monde s’ouvre à lui. Sa première compagnie, China Pages, était dédiée à la création de sites web pour d’autres entreprises. En trois ans, la société accumule 5.000.000 yuan chinois, l’équivalent à l’époque de 800.000 dollars américains. En 1999, il fonde Alibaba avec des amis. Lors de son introduction en bourse à New York en 2014, Jack Ma bat le record de la plus importante offre publique d’actions au monde, en levant 25 milliards de dollars. En septembre dernier, le chinois le plus riche au monde (il est le premier sur la liste Forbes « China Rich list 2018 ») annonçait qu’il démissionnerait de son poste de président exécutif d’Alibaba dans un an et que son PDG, Daniel Zhang, lui succéderait.

L’entreprise a battu un record ce 11 novembre, lors du Singles’ Day

© Belga ImageAlibaba a enregistré un chiffre d’affaires de 213,5 milliards de yuans (30,7$ milliards) lors du Singles’ Day. © Belga Image

Le Singles’ Day est à la Chine ce que le Black Friday est aux États-Unis. Originellement un jour de congé national, il est ensuite devenu l’une des journées les plus fructueuses pour le commerce en ligne dans le monde. Cette année, le chiffre engendré ce jour-là sur Alibaba est de 27,31 milliards d’euros (!), un chiffre qui dépasse la meilleure journée de ventes d’Amazon (Amazon’s Prime Day en juillet dernier, 3,5 milliards d’euros).

Son implantation à Liège pourrait créer des emplois

« Si cela se concrétise, ce que nous espérons bien évidemment, cela va créer des centaines d’emplois sur la région liégeoise ! », déclare Christian Delcourt, porte-parole de l’aéroport de Liège. De son côté, Willy Demeyer, le bourgmestre de Liège, se réjouit, qualifiant cette arrivée de « concrétisation importante » de la stratégie de la région liégeoise en faveur des activités du secteur de la logistique. « Je pense que les retombées seront importantes. Cela peut se traduire par des milliers d’emplois ».

Rien n’est encore signé pour sa fameuse arrivée sur le sol belge

Si l’on se réjouit à Liège, on reste également prudent. « Je sais que les discussions sont toujours en cours mais de notre côté, c’est encore prématuré d’annoncer la venue d’Alibaba car rien n’est encore signé ! », explique Christian Delcourt à la RTBF. « J’ai encore eu un contact ce mardi matin avec notre équipe commerciale qui me confirme que les discussions avancent très bien et qu’elles devraient aboutir dans les jours ou les semaines qui viennent. Mais tant que rien n’est signé, on ne peut rien annoncer ! ». Si l’annonce est confirmée, le centre de distribution d’Alibaba se situera à Bierset et s’étendra sur environ 380.000 m2.

Sur le même sujet
Plus d'actualité