Le making of du magazine: cocktail politique

Comment a-t-on pu se passer si longtemps de soirées électorales?

makingof

En quatre ans, l’animation virtuelle des plateaux a en tout cas fait plus de progrès que le commentaire politique. Et derrière le bon vieux micro, que de nouveaux visages de journalistes dans tous les coins de la Belgique… Si on ajoute les 700.000 primo-votants, les 16.000 nouveaux candidats (70 % des listes proposées), on pouvait s’attendre à du changement. D’autant que ces communales venaient après la perturbante expérience suédoise avec la N-VA, les affaires, le coup de force du cdH, les sondages enflammés du PTB, la droitisation européenne et – ça, on ne l’avait pas vu venir – notre été caniculaire et le rapport glaçant du GIEC sur le réchauffement climatique.

Maintenant, on a les chiffres et les noms, mais la Belgique va-t-elle réellement être changée par ce “message fort de l’électeur” (modèle déposé)? C’est toute la question de notre dossier. Pour se préparer aux législatives du 26 mai 2019, le MR voudra-t-il reprendre la main sur sa communauté ou continuer à privilégier son destin national? La N-VA égratignée à droite par le rebond du Vlaams Belang va-t-elle se raidir? Tout le monde va-t-il ajouter du vert à son cocktail-programme? Nos réponses et celles de Charles Michel, témoin pour le moins privilégié, sont juste derrière cette page.

Sur le même sujet
Plus d'actualité