Le récap’ de l’actu: il s’est passé quoi cette semaine?

Ouragan Michaël, tremblement de terre footballistique, rapport sur le climat,… Retour sur l’actualité de la semaine du 12 octobre.

© Belga Image

L’info belge: le footgate bien sûr !

« Tremblement de terre« , « séisme« , « coup de massue« . Le monde du football belge en a largement pris pour son grade cette semaine. Des dizaines de perquisitions en Belgique, mais aussi ailleurs en Europe, des interpellations, 19 personnes inculpées : c’est LE scandale footballistique de l’année, voire de la décennie. Entre matchs truqués et corruption, les arbitres et autres entraineurs concernés risquent gros. Au cœur de cette affaire, Mogi Bayat, agent important des joueurs de première division. Vendredi matin, il a été inculpé pour participation à une organisation criminelle et blanchiment d’argent.

En savoir + : Footgate: l’argent, un mal nécessaire

L’info d’ailleurs: le rapport GIEC qui fait froid dans le dos

Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) a publié un rapport de 400 pages sur les conséquences d’un réchauffement climatique limité à 1,5°Celsius alors que la hausse globale tend vers les 2°. Vagues de chaleur, extinction d’espèces, montée des océans, les causes sont multiples et peu étonnantes. Pour limiter la hausse à 1,5°, il faudrait réduire les émissions de CO2 de 45% d’ici 2030 et arriver à une neutralité carbone en 2050. Pas encore gagné. 

En savoir + : « Il est encore temps »: qui est Félicien Bogaerts, le seul Belge de la campagne?

L’image: les dégâts de l’ouragan Michaël

© Belga Image

Avec des vents allant jusqu’à 250 km/h, l’ouragan Michaël détruit tout sur son passage. Six personnes ont perdu la vie aux États-Unis. Le mois dernier, l’ouragan Florence avait déjà violemment abimé le sud-est du pays. Le long du Golfe du Mexique, 355.000 personnes ont dû être déplacées. La violence de cette catastrophe naturelle est liée à la température anormalement élevée de l’eau elle-même causée par le réchauffement climatique. Un phénomène qui devrait une nouvelle fois alarmer et sensibiliser. Mais il n’en sera rien. Le gouverneur républicain de la Floride, Rick Scott, reste un climatosceptique invétéré.

En savoir + : Qui nomme les ouragans? 

La vidéo: Soyouz, le faux départ

Deux minutes après le décollage qui devait le transporter vers la Station spatiale internationale, l’équipage spatial russo-américain de la fusée Soyouz MS-10 a été forcé de s’éjecter. Heureusement, l’astronaute et le cosmonaute sont ressortis indemnes. Les causes précises de cet incident sont encore floues, mais il s’agit de l’un des plus graves incidents spatiaux de ces dernières années. Un autre décollage devait avoir lieu en décembre mais il a été suspendu le temps que l’enquête puisse déterminer d’où provient la faille. Pour leur part, Alexeï Ovitchinine et Nick Hague, à bord du Soyouz, retenteront l’expérience spatiale au printemps de l’année prochaine.

En savoir + : Pourquoi le décollage de la fusée Soyouz a été un échec ? 

La citation: « flop flop flop« 

Invité sur les ondes de la Première en début de semaine, l’ancien Premier ministre, Elio di Rupo, a taclé Charles Michel et le bilan qu’il dresse de son gouvernement. « Ce gouvernement a assez sévi. Ce n’est pas jobs, jobs, jobs ; c’est flop, flop, flop et je dis simplement stop, stop, stop », martèle le président du PS. Pour Elio di Rupo, aucun doute : la politique de l’actuel gouvernement conduit à une augmentation du coût de la vie et oublie complètement les pensionnés, les malades, les jeunes et allocataires sociaux qui représentent pourtant « la moitié de la population« . L’alternative ? Une marche arrière et un retour au Parti socialiste, conseille celui qui poussera la liste à Mons aux communales du 14 octobre.

En savoir + : Elio Di Rupo : « le PS a besoin de voix pour rassembler »

Le tweet: dérapage chez Ikea

C’est l’histoire d’Emilie et de son papa qui décident d’aller faire quelques achats chez Ikea. Arrivés à la caisse, ils commencent à scanner les Tupperware en verre qu’ils avaient choisi, mais ne pensent pas à scanner également les couvercles, vendus séparément. Cet oubli a été considéré par les responsables du magasin comme une tentative de vol à l’étalage et a conduit les deux protagonistes au commissariat. Après de longues heures en cellule, ils ont finalement pu rentrer chez eux. Dans un long feed publié sur Twitter, la jeune femme raconte sa mésaventure. Retweeté 42.000 fois, l’histoire a fait le tour du web pendant plusieurs jours.

La gêne de la semaine : le poulet andalouse des communales

Que serait une semaine sans sa touche d’humour ? À J-2 des élections, un drôle de choix d’association d’affiches électorales a été fait à Gembloux. Deux membres du Parti socialiste de la commune se sont retrouvés placarder côté-à-côte. Sauf que, lu d’une traite, les deux noms font sourire. Et un peu d’humour dans ces campagnes électorales qui en manque cruellement, c’est pas plus mal. 

Sur le même sujet
Plus d'actualité